Benaouda Lebdai – Philomé Robert ou la quête du bonheur

Par Benaouda Lebdai

CHRONIQUE. Le journaliste de France 24 publie « Vagabondages éphémères », un roman où Haïti, en toile de fond, donne prise à une critique acerbe des dictatures.

Un premier roman est une gageure, un désir d'être lu et apprécié, parfois une angoisse de ne pas être compris dans cette démarche de production fictionnelle. Philomé Robert vient de publier Vagabondages éphémères, un roman de cent soixante-douze pages qui est un coup de maître de mon point de vue, car on y entre avec fracas pour découvrir un monde où la recherche de la vérité est sans aucun doute la clé de voûte de l'intrigue. Les divers personnages apparaissent à travers Gabriel, qui s'avère être central dans l'histoire qui se dévoile avec une intensité attachante d'autant plus que la trame tourne autour de lui, entraînant le lecteur dans l'univers et le monde d'un nomade à la découverte de la vie.

Gabriel est architecte et, mis à part quelques références à son métier et à sa culture des chefs-d'œuvre architecturaux des grandes capitales visitées, il raconte ses amours, ses désirs, ses angoisses, ses peurs, ses rêves, ses fuites, ses départs intempestifs vers l'autre et vers l'ailleurs, ses retours, ses traumas, ses résiliences. Les géographies des Caraïbes, de l'Europe et de l'Afrique sont présentes, soulignant son désir de toujours partir vers l'ailleurs, tout en établissant des ponts entre ses multiples vies et ses attaches de cœur.

Haïti au cœur du récit… mais pas seulement

Philomé Robert est originaire de Haïti, une terre aimée et honnie, attachante et ingrate, une île aux mille histoires, admirée et rejetée pour de bonnes et de mauvaises raisons. Tout cela transparaît au fil des pages avec sensibilité et courage. Le personnage de Gabriel confie son histoire et ses vagabondages tumultueux avec une immense intensité, car ils sont liés à trois femmes fortes et passionnées ayant un lien direct et spécifique avec lui. Ses relations avec sa mère, ses relations amoureuses révèlent un Gabriel qui ne ménage ni sa mémoire, ni son énergie, ni sa volonté de mettre en mots ses pérégrinations à travers le monde.

La vie et la mémoire de Gabriel dans ce récit s'articulent autour de trois femmes qui ont formé son mental, sa force, qui ont révélé ses faiblesses, ses manques. De page en page, ces trois femmes forment l'axe vital de Gabriel en termes de sentiments et de sensations intimes, elles s'appellent Héloïse, Meredith et Consuelo. Danissa hante aussi sa mémoire. Chacune correspond à un espace-temps géographique de la vie de Gabriel. Les fondements de la personnalité de Gabriel reposent sur sa mère Héloïse qui décède prématurément après avoir été percutée par une voiture officielle qui passait à grande vitesse, comme toutes les voitures des membres du gouvernement d'Haïti qui ne s'arrêtent pas, comme ce fut le cas pour sa mère. La force de dénonciation est présente dès les premières pages et ensuite par touches.

photo : Après des études de droit, Philomé Robert commence sa carrière à Radio Vision 2000 en Haïti, avant de collaborer avec RFI et de rejoindre la chaîne internationale française France 24 en 2006. « Vagabondages éphémères » est son premier roman. © DR

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite