Politique

  • Politique

    05/05/2022 - 12:07

       Neg Matinik, Gwadloup épi Guiyàn ni an manniè komik anlè yo. Sa komik kité komik ka alé men sa tris tou. Laplipa adan yo pa janmen mété plat-pié yo nan péyi moun la, "Lot-bò-a" ben "Laba-a" kon yo enmen di, men yo konpwann ki politisien fwansé ka pwan wotè yo/ka lévé yo di gad. 

  • Politique

    01/05/2022 - 11:14

          S'il y a un pays où la notion, pourtant banale, d'"opposition constructive" est un vain mot, c'est bien notre petite Martinique. Quelle que soit la collectivité concernée (CTM, communautés d'agglomération, municipalités etc.), dès que l'on a perdu les élections et se retrouve donc dans l'opposition, il semblerait que la notion, elle aussi banale, d'"intérêt collectif" disparaisse. Tout est fait pour contrer les propositions ou projets de l'équipe majoritaire en place quand bien même ceux-ci peuvent être bénéfiques pour la population. 

  • Politique

    30/04/2022 - 14:13

       On peut trouver toutes les explications socio-politico-psychologico-historiques que l'on veut pour tenter pour tenter de dédouaner "Pep-la" s'agissant des 73.000 Martiniquais (moins 3.000 Békés et Métros sans doute) qui ont pris la peine de s'habiller, de se coiffer, de se chausser, de prendre le bus ou leur voiture pour se rendre dans un bureau de vote et mettre froidement dans l'urne le bulletin infâme de la dame Le Pen, adepte du "Grand Remplacement" et de la "Remigration" (renvoi des Nègres et des Arabes dans leur brousse et leur bled).

  • Politique

    Raphaël CONSTANT

    30/04/2022 - 13:26

    Quel bal de pleureurs et pleureuses effarouchées !

    Ainsi donc, 73000 martiniquais ont voté pour l’extrême droite française.

    Et voici que politologues, politiciens sinon sociologues en attente de psychiatres se penchent sur cette situation. D’autant que la Guadeloupe et la Guyane en ont fait de même : mettre en tête Le Pen et reléguer loin le candidat du système soutenu par la majorité du personnel Politique dit « local ».

  • Politique

    Dominique DOMIQUIN

    29/04/2022 - 11:03

    Krik ! Si dans l’Hexagone, le centriste Emmanuel Macron a été reconduit à la tête de l’Etat grâce au barrage républicain Anti Le Pen ; en Guadeloupe antivax, 70% des votants ont plébiscité l’extrême droite à l’élection présidentielle d’avril 2022. Ceci après avoir cru en Mélenchon, le Père-Noël d’extrême gauche, au 1er tour. A la télé, au soir des résultats, un représentant du FN-mofwazé-en-RN clouait ainsi le bec à son adversaire : « Ah, ça suffit ! Notre mouvement n’est pas raciste, la preuve : l’outremer a massivement voté pour nous ! ». CQFD.

  • Politique

    Jean-Marie Nol

    29/04/2022 - 10:43

    Les réactions au chahutage récent de Marine le Pen par certaines organisations nationalistes lors de sa visite en Guadeloupe semblent être le révélateur d'un véritable malaise de l'opinion publique.  De nombreuses réactions de guadeloupéens se sont manifestées pour dénoncer cette action considérée comme antidémocratique et contreproductive .

  • Politique

    29/04/2022 - 10:35

         Suite au score mirobolant des "Ultramarins" en faveur de Marine, ce qui a fait d'eux des "UltraMarines" (pour faire une plaisanterie facile), on a vu fleurir toutes sortes de déclarations et d'analyses chez nos politiques, journalistes et autres commentateurs facebookiens.

  • Politique

    Yves-Léopold MONTHIEUX

    24/04/2022 - 14:45

    Plusieurs manifestations avaient été prévues pour perturber le séjour de Jean-Marie Le Pen en Martinique au cours de l’année précédant l’élection présidentielle de 1988. Le comité d’accueil de l’intéressé à l’aéroport du Lamentin avait pour objectif un remake de l’accueil réservé, une dizaine d’années plus tôt, à Paul Dijoud, secrétaire d’Etat de l’Outre-Mer par les fonctionnaires : l’empêcher de rejoindre son hôtel par la route.

  • Politique

    22/04/2022 - 15:53

       La première fois c'était un certain 10 janvier 2010 quand vous avez voté à près de 80% contre un tout petit début de commencement d'autonomie à savoir l'Article 74. Une poussière d'autonomie même !

  • Politique

    Yves-Léopold MONTHIEUX

    22/04/2022 - 10:46

    Ainsi apparaît pour la première fois, du moins à ma connaissance, sous la plume d'un éditorialiste martiniquais bien connu l’expression d’un assimilationnisme d’extrême-gauche naissant en Martinique. Depuis l’avènement du statut départemental d’outre-mer, l’histoire politique martiniquaise est celle de l’opposition supposée entre les assimilationnistes de droite et de gauche dans un assimilationnisme global assumé par tous. En effet, les oppositions sont de méthodes, de visées électorales et ne concernent jamais la remise en question de l’assimilation.

Commentaires récents

Visiteurs

  • Visites : 864970
  • Visiteurs : 53106
  • Utilisateurs inscrits : 171
  • Articles publiés : 984
  • Votre IP : 18.205.176.39
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57