Les climato-sceptiques en prennent pour leur grade

Raphaël CONFIANT

   A cause, en grande partie, des réseaux sociaux la plupart d'entre nous a fini par prendre les avertissements des climatologues et des écologistes pour une rengaine un peu chiante qui a été inventée de toutes pièces pour nous faire oublier les problèmes du quotidien.

   En effet, qu'est-ce qu'on en a à fiche de "la fin du monde" alors que "la fin du mois" et son cortège de difficultés financières nous pourrit déjà amplement l'existence ? S'il est vrai que cette fin du mois est la plus urgente pour nombre d'entre nous et en particulier pour ceux qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté et ceux qui gardent la tête à peine hors de l'eau avec le SMIC, il n'en reste pas moins que LA FIN DU MONDE approche à grand pas. Rien à voir avec les prédictions apocalyptiques des sectes millénaristes ou apocalyptiques !

   Les faits parlent d'eux-mêmes.

   Un exemple, un seul : des avions n'ont pas pu atterrir avant-hier sur certaines pistes de l'aéroport de Heathrow, en Angleterre, le plus grand d'Europe. Pourquoi ? Parce qu'il fait plus de 47° dans ce pays où la température n'a jamais dépassé...31° (au plus fort de certains étés). Du coup certaines pistes d'atterrissage se sont comme liquéfiées, interdisant aux avions de se poser en toute sécurité !!! En fait, oui, les climatologues se sont bel et bien trompés : ils avaient prévu qu'il ferait cette température, 47° donc, en... 2050 si l'on persistait à utiliser les énergies fossiles, principales causes du dérèglement climatique. Dire donc que la fin du monde est là n'est pas sombrer du tout dans le catastrophisme à la petite semaine puisque ce que les scientifiques avaient prévu pour dans 30 ans se produit MAINTENANT. En 2022 !

   Les glaciers fondent à la vitesse Grand V, le niveau des océans grimpe inexorablement et menace d'engloutir certaines îles comme les Maldives, la sécheresse fait des ravages dans certaines régions d'Afrique comme le Sahel, les forêts brûlent en Europe et en Amérique du Nord, les cyclones se font de plus en plus dévastateurs dans la Caraïbe et l'océan Indien. La planète entière est concernée et les politiques "écologiques" risibles de certains pays ne pourront rien y changer. Risibles pourquoi ? Parce que vous pouvez "verdir" autant que vous voulez votre pays à vous, si les 192 autres qui composent l'ONU ne font pas la même chose, votre politique "écologique" reviendra à "charroyer de l'eau dans un panier". Ce sera comme mettre des cautères sur une jambe de bois.

   Conclusion : ou bien toute la planète toute entière commence sans délai à se mettre au vert ou bien nos petits-enfants vivront en...enfer. 

   Et là, il convient de pointer du doigt les deux principaux responsables : le capitalisme néo-libéral, d'une part, de l'Occident et ses affidés des pays dits du Sud ; de l'autre, le capitalisme d'Etat des pays dits "communistes" comme la Russie et la Chine ainsi que leurs affidés du même Sud. Ces deux systèmes (mais c'était déjà le cas des pays de l'ex-bloc communiste) sont fondés sur l'exploitation maximales des ressources naturelles "quoi qu'il en coûte". Barrage gigantesques comme celui des Trois-Gorges en Chine qui a réussi l'exploit de ralentir la vitesse de rotation de la Terre (certes de quelques millisecondes, mais tout de même !), exploitation forcenée du gaz de schiste aux Etats-Unis, destruction méthodique de l'Amazonie (pourtant poumon de la planète) et des forêts tropicales en Asie du Sud-Est, artificialisation (bétonisation et bitumisation) des terres agricoles partout à travers le monde (la France, par exemple, perd 72.000 hectares de terres agricoles chaque année), pêche industrielle destructrice de la faune marine etc...etc...

   Tout le monde, les gouvernants du monde entier en tout cas, le savent parfaitement ! Et comment réagissent-ils ? En créant depuis une vingtaine d'années ces ministères-alibi que sont les ministères de l'écologie alors que c'est du capitalisme néo-libéral et du capitalisme d'Etat (dit "communiste") dont il faut se défaire DE TOUTE URGENCE. C'est la sacro-sainte notion de "développement" qu'il faut remettre en question sans délai. Ce n'est pas chose facile à faire car tout le monde, tous les peuples aspirent à vivre mieux, à élever leur niveau de vie, à avoir un pouvoir d'achat plus important. Quoi de plus normal, en effet, que de vouloir le SMIC à 3.000 euros ou dollars, la retraite pour tout un chacun à 50 ans, notre frigo plein à ras bord, changer de téléphone portable, d'ordinateur ou de voiture quand ça nous chante, pouvoir voyager à l'autre bout du monde quand arrivent les vacances, ne plus avoir de découvert bancaire etc...etc...

   Oui, ces désirs sont parfaitement normaux et surtout amplement justifiés, en particulier pour les classes sociales exploitées et les pays défavorisés. 

   MAIS...

   Car il y a un gros, un énorme MAIS : notre planète ne peut désormais plus supporter l'exploitation sans limites que nous lui infligeons. Il y a donc urgence à ralentir l'exploitation pétrolière, la surexploitation des océans, la destruction des écosystèmes, l'utilisation massive de pesticides etc... Ralentir ne signifie pas changer de système brutalement, du jour au lendemain. Ce n'est pas du tout possible de toute façon. De même questionner la notion de développement ne signifie pas non plus nous transformer en Amish et revenir à la lampe à huile et à la charrette comme le font accroire les climato-sceptiques qui sévissent dans la sphère politique, dans les médias et sur les réseaux sociaux. 

   Pour nous, dans les Petites Antilles, l'urgence est déjà là : dans moins de deux décennies, la minuscule Martinique, par exemple, perdra un tiers de son territoire (sur son versant caraïbe). 

   S'il n'est pas question de baisser les bras et de ne plus prendre des mesures écologiques locales, il est tout à fait clair que, comme déjà souligné, un seul pays, voire même dix, vingt ou cinquante, seront impuissants à juguler le désastre qui se profile. Il faut donc inventer une société de sobriété qui se démarque à la fois du capitalisme occidental ou d'Etat ("communiste") et du mode de vie des Amish. Une société d'où le gaspillage et la surconsommation seraient progressivement, pas à pas, jugulées sans pour autant revenir à l'âge de pierre.

   Ce n'est pas facile ! 

   En fait, il faudrait, au vu de l'urgence, de l'état d'urgence absolue dans laquelle nous nous trouvons désormais, un gouvernement mondial dans lequel toutes les nations, riches ou pauvres, grandes ou petites, seraient représentées sur un pied d'égalité à l'inverse de l'ONU et de son fameux Conseil de Sécurité au sein duquel 15 pays (sur 193) décident de l'avenir de la planète selon leurs intérêts égoïstes à eux. 

   Utopie ?

   Certes ! Mais nous avons désormais le choix entre l'utopie et l'apocalypse...

Commentaires

Une société de sobriété

MONTHIEUX Yves-Léopold

19/07/2022 - 14:33

Pour permettre au reste du monde de vivre comme en Martinique, y compris avec ses misères, il faudrait 3 terres. Le 3/4 du monde qui a faim ne pourra pas accepter longtemps qu'un petit quart dilapide les biens de la terre. Le pouvoir d'achat ou les soucis de vacances d'été comme principales préoccupations est une provocation pour les peuples qui luttent pour survivre. Lire "Le monde de la sobriété approche, les règles de la société ne seront plus les mêmes" (ylm - Fondas kréyol).

RAPPORT

Albè

20/07/2022 - 06:31

Quel rapport entre cet article et la première phrase idiote de votre commentaire ? Les Martiniquais ne doivent rien à la France car leurs ancêtres ont travaillé sans salaire pour elle pendent deux siècles et demi.

A malin, malin et demi !

MONTHIEUX Yves-Léopold

20/07/2022 - 09:43

Où est écrit que la Martinique devait quelque chose à la France ? Peut-être au fond de la tête. A malin, malin et demi !

Massacre au SEsprit.

Rose

20/07/2022 - 14:20

Les Mquais ont leur part de responsabilité dans ce désastre!!!! Notre surconsommation automobile délirante , (qui enrichit les collectivités cause octroi de mer) avec ses rejets de gaz d'échappement dantesques dus aux embouteillages quotidiens dans lesquels sont pris 200 000 véhicules /jour ,participe activement à l'aggravation de l'effet de serre!!!! Plongés dans une "irresponsabilité technique " (E.Glissant) totale ,nous sommes collectivement incapables de créer des solutions alternatives !!Même pas capables de généraliser le pourtant simple covoiturage !!Dans une administration que je connais bien ,les seuls à le pratiquer ETAIENT DES METROS ,pourtant théoriquement moins concernés par ce cancer local!!C'est vrai que pour nous tromper nous-mêmes sur notre propre égoïsme ,nous continuons aveuglément à nous auto-convaincre de notre prétendue "solidarité "intrinsèque. Tu parles !!!Si elle existait vraiment ,nous pratiquerions tous le systématiquement le covoiturage .CE NE SONT PAS LES VOITURES QUI MANQUENT POUR S'Y LIVRER !! ,si je px me permettre. Nous détruisons allègrement les qq milliers de terres agricoles restantes pour y laisser construire les sales villas de notre insatiable classe moyenne consumériste, encouragée par des maires "développeurs" délivrant à tour de bras des permis de construire. A près le Lamentin et Le Robert, Saint-Esprit disparait irrémédiablement sous le béton: perte de milliers d'hectares ,construction d'une rocade qui bousille un petit bois contournant le bourg, bétonisation du CD menant au François etc...Il ne lui manque plus que l'échangeur multidirectionnel et un viaduc à 4 voies pour être enfin complètement "développée". Mais ça viendra.

COUILLONS

Albè

20/07/2022 - 15:47

Monthieux, vous prenez les gens pour des couillons ou quoi ? Vous pensez qu'en écrivant qu'il faudrait au moins trois terres pour permettre au reste du monde de vivre comme la Martinique, les lecteurs ne voient pas ce que vous insinuez ? N'importe qui peur comprendre vos deux sous-entendus malsains : 1) la Martinique vit bien mieux que le reste du monde ; 2) c'est grâce a Manman la France. Monthieux, toutte couillons mô Saint-Piè ! (Pardon pour mon orthographe en créole).

Formatage

MONTHIEUX Yves-Léopold

20/07/2022 - 17:32

Chacun comprend les choses en fonction de son formatage. Si possible, en gardant son calme.

Et vous, YL Monthieux, vous vous croyez "non formaté"?!

Frédéric C.

21/07/2022 - 15:41

Non mais franchement ! Nous avons tous ici des convictions. Elles ne résultent pas forcément d'un "formatage", c'est-à-dire (c'est ce que vous semblez insinuer) d'un endoctrinement proto-totalitaire ou d'un auto-endoctrinement (choses qui existent en effet, mais le texte ci-dessus me paraît à la fois sensé, dressant un bilan et lançant une alerte indispensable)... Je ne suis pas "écologiste formaté": j'essaie de m'informer au sens montaniste de l'"honnête homme"... Vous pourriez discuter, essayer de réfuter tel argument: ce serait intéressant, ça fournirait éventuellement un regard "en relief", enrichirait le débat, bref! ce serait constructif! Mais vous, ici, tout ce que vous trouvez à faire, c'est parler de "formatage", de dire qu'il faut "garder son calme !" Vous noyez le poisson, mais votre "truc" est cousu de fil blanc !... Et surtout vous vous prenez pour QUI? Vous êtes QUI pour parler de "formatage"? Vous croyez que, en dépit de votre "statut" de grrrrand observateur et grrrrrrand chroniqueur politique devant l'Éternel (kra kra je rigole) vous n'êtes pas imprégné d'options idéologiques choisies ou/et subies? Mais bien sûr que si, comme chacun d'entre nous. Alors arrêtez de pontifier: c'est complètement idiot au regard des dangers qui nous menacent, dont certains sont détaillés dans l'article et un des commentaires... On est tous dans le même bateau, alors réfléchissez aux générations qui viennent avec bienveillance. Si vous avez une descendance, pensez à elle... Bon sang, vous m'aviez habitué à mieux. (Surtout que votre 1er commentaire "A malin, malin et demi", il est "profond" au sens de "creux"...).

Savantes sentences

MONTHIEUX Yves-Léopold

21/07/2022 - 18:26

Toutes ces savantes sentences parce que j'ai écrit que "les 3/4 du monde qui ont faim ne pourront pas accepter longtemps qu'un petit quart dilapide les biens de la terre", que "le pouvoir d'achat ou les soucis de vacances d'été comme principales préoccupations sont une provocation pour les peuples qui luttent pour survivre", que "le monde de la sobriété approche, les règles de la société ne seront plus les mêmes", que "la vraie rupture se voit en Martinique au moment ou un fonctionnaire et un ouvrier se retrouvent à la caisse du supermarché". Ai-je touché là ou ça fait mal à mes professeurs ?

Agouloucrates

chaspann

22/07/2022 - 17:40

Le monde de la sobriété approche, sans doute, mais ce n’est pas encore pour demain, car qui peut croire que les agouloucrates, ceux des États-Unis en tête, qui émettent 4,5 milliards de tonnes de co2 ( second derrière la Chine avec ses 9,9 milliards, ces deux pays sont d’ailleurs les plus grands consommateurs d’énergie par habitant) sont disposés à modifier leur habitudes néfastes?
Ils se tiendront à ce qui a été proclamé par G.Bush, à savoir que leur niveau de vie n’est pas négociable, et avant qu’on en arrive à un consensus sur la nécessité de la décroissance nous risquons de voir les impérialismes se renforcer et, d’assister à ( pour certains de vivre) bien des conflits selon le principe que les chevaux se battent quand les râteliers sont vides.
Je ne trouve pas très sain de vouloir à tout prix culpabiliser les Martiniquais, et surtout les plus pauvres, certes le colibri doit faire sa part, mais il faut tout en la faisant être conscient qu’il n’est pas dans les moyens de 360000 individus de modifier la donne.
Tant que des mesures sérieuses ne seront pas prises au niveau mondial, la forêt Amazonienne continuera à être déboisée, les centrales à charbon continueront de polluer, les cargos continueront à sillonner les mers faute d’économie circulaire, la pêche industrielle continuera à vider les océans et, les banquises et glaciers de fondre, le niveau des eaux de monter et l’exigu territoire que nous occupons de rétrécir malgré notre bonne volonté et nos efforts.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Jean-Luc Mélenchon : la Corse c'est la France, Taïwan c'est la Chine, la Martinique c'est la France

    Micro-processeurs.

    OuiNon

    07/08/2022 - 20:32

    Lors de la Seconde guerre mondiale, Tchang Kaï-chek combat le Japon, ce qui lui vaut de faire par Lire la suite

  • Aux "Journées Internationales" de Corte (en Corse), ils étaient tous là sauf les Antillais

    Simplement : pourquoi ?

    OuiNon

    07/08/2022 - 18:22

    Albè :
    Lire la suite

  • Aux "Journées Internationales" de Corte (en Corse), ils étaient tous là sauf les Antillais

    N'IMPORTE QUOI !

    Albè

    07/08/2022 - 17:49

    Vous racontez n'importe quoi ! Lire la suite

  • Passeport mauricien : Vous pouvez vous rendre dans 146 pays sans visa

    Voyages...

    OuiNon

    07/08/2022 - 15:35

    Les Mauriciens qui ont un passeport peuvent se rendre sans visa dans 146 pays.
    Lire la suite

  • Ki manniè bagay-tala posib ?

    Ki mannyè sa posib ? Très simple !!

    Rose

    07/08/2022 - 14:49

    Réponse :les Seychellois ont opté pour le libéralisme et le tourisme ,comme Barbade , les Bahamas Lire la suite

Visiteurs

  • Visites : 1238774
  • Visiteurs : 64418
  • Utilisateurs inscrits : 194
  • Articles publiés : 1329
  • Votre IP : 44.200.30.73
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57