EÏA MANDELA !

Patrick Chesneau

  J'apprends au détour de mes réseaux de plus en plus sociaux que ce 18 juillet est la journée internationale NELSON MANDELA.

  Je tombe des nues mais ça ne m'étonne pas. Cela me réjouit et me rassérène. Tous les jours devraient célébrer MADIBA. Le temps de son séjour sur terre, l'humanité s'est anoblie. Il a porté au frontispice les combats essentiels du genre humain. En luttant inlassablement, farouchement, irrémédiablement, contre l'hydre de l'apartheid, il a conjugué sa condition personnelle avec notre destin collectif. Itinéraire exceptionnel d'un authentique guerrier silex. Imposant et sublime dans l'adversité. A son endroit, le respect est forcément incommensurable. La composante noire de l'espèce humaine lui est immensément redevable de sa guerre implacable contre l'oppression. La variante blanche des Terriens lui doit de lui avoir permis de ne pas s'être inexorablement fourvoyé pour l'éternité. Et d'avoir réussi à légitimer une forme de rédemption pour ceux d'entre eux qui avaient avili l'idée de fraternité en choisissant la voie du racisme institutionnalisé. 

  Pour les autres représentants du genre humain, je pense aux peuples d'Asie, il incarne la force de l'exemple indépassable. Une boussole qui indique le cap de la dignité, tant de fois bafouée. Un sextant pour gros temps afin d'éviter les écueils qui ont jonché l'histoire des hommes. Entre autres, l'esclavage, le colonialisme et leurs corollaires mortifères : ségrégation, aliénation, exploitation, assujettissement, avilissement, négation, destruction, anéantissement. 

   Nelson Mandela fut l'alliance de la fierté et de l'intelligence au service des causes fondamentales :  la liberté, l'égalité, l'émancipation...L'accomplissement des identités. Je l'avais furtivement rencontré (pas en tête-à-tête) lors de son déplacement à Sainte-Lucie. Je n'avais alors été touché par la grâce d'aucune lumière céleste mais j'ai mieux compris, en l'approchant, en l'observant avec quelque fascination, en le dévisageant, en l'interviewant, en l'écoutant intensément, ce que veut dire cette expression régulièrement galvaudée : supplément d'âme. J'en avais retiré le sentiment d'une irréfragable plénitude. 

  Que l'esprit de Nelson Mandela éclaire le monde !

 

PATRICK  CHESNEAU

Connexion utilisateur

Dans la même rubrique

Commentaires récents