France-Thaïlande : le choc des horodateurs

Patrick Chesneau

   Tous les six mois, c'est une sorte de saga quantique. Un mouvement de métronome  imperturbable. La France change d'heure. En plein week-end, l'heure d'hiver a donc cédé la place à l'heure d'été. Effet immédiat: un rapprochement Paris- Bangkok. Décalage horaire ramené à cinq heures au lieu de six en hiver. Moins de fuseaux horaires...

   Pour autant, déchiffrer l'heure thaïlandaise peut ressembler imperturbablement à un rébus. Il y a certes le temps officiel et académique qui énonce les vingt-quatre heures d'un jour donné. Exemple : 15H se dira " sip haa nalikaa ". 15H à la pendule des administrations. A l'instar des pays de l'Ouest. Mais l'usage populaire propose une autre lecture horaire. Cette fois, il s'agit du temps réel qui scande effectivement la vie quotidienne.

  " Ton níí weela tawray ? " Quelle heure est-il ? Demander l’heure en thaï exige un apprentissage. L'horloge siamoise divise la journée en cinq segments de durée inégale, les uns d'une amplitude de trois heures, les autres pouvant aller jusqu'à un écart de six heures. quand la France découpe la journée en trois intervalles: le matin, l'après-midi et le soir. En Thaïlande, il convient de  distinguer entre plusieurs tranches horaires.

 

   1) Le matin, "ton chaw" de 6H à 11H.  

   6H  " hok mong chaw " 

   7H  " jet mong chaw "

   8H "pèèt mong chaw". Heure reconnaissable à ce qu'elle est coïncide avec l'hymne national, première édition du jour.  La Thaïlande se fige instantanément dans tout l'espace public. Instant symbolique de la glorification des trois piliers de la nation: monarchie, patrie, religion.

   9H "gao mong chaw", 

   10H "sip mong chaw".

   La température monte graduellement dans les thermomètres quand survient 11H, indication qui peut s'énoncer de deux manières.  Autant le savoir. On y reviendra.  Mais, dans l'immédiat, 

s'impose la césure de midi. 12H, dans l'usage populaire, se dit " tiang". Moment charnière. En Thaïlande aussi, c'est l'exacte mi-temps d'un jour.

 

   2) Le début d'après-midi: Bay mong, soit 13H en version farangset mais les Thaïs choisissent une autre approche: 1 heure de l'après-midi. Identique à la désignation anglophone.

   Bay song mong, soit 2 heures de l'après-midi, plutôt que 14H. 

   Bay saam mong, 3 heures de l'après-midi, 15H en bon français.

 

   3) Du coeur de l'après- midi jusqu'à l'orée de la soirée: ton yen.   

   4H  sii mong yen, notre 16H.

   5H haa mong yen,  17H.

   6H  hok mong yen, 18H.  Deuxième édition de l'hymne national. Après ce moment d'exaltation patriotique, ton yen s'achève.

 

   4) Le soir: tum ( prononcer toum ) prend le relais

  19H, se dit "neung thum" ou " thum neung ", première heure de cette mesure horaire

   20H "song thum", deuxième heure

   21H "saam thum", troisième heure

   22H, "sii thum"  correspond à la quatrième heure de cette période. 

   Et 23H,  " haa thum " la 5ème heure.

   Dans cette zone du cadran, survient inévitablement une ligne de démarcation primordiale.  Minuit. Tiang kheun. ( kheun, la nuit ). Sorte d'intercalaire faisant office de zone tampon. Le calendrier avance soudain d'un cran. Rythme journalier. On change de date. En clair, commence en pleine nuit un nouveau jour.

 

   5) En nocturne, l'heure thaïe est repérable à l'usage de tíí. 

   1H du matin, "tíí neung"  

   2H du matin,  "tíí song"

   3H "tíí saam"

   4H "tíí sii" 

   5H du matin, "tíí haa".

 

   En guise d'aide-mémoire, il convient d'avoir présent à l'esprit, cette évidence: le rapport au temps ainsi qu'à l'espace en Thaïlande  est très éloigné des schémas connus en Occident. Nul doute que le primo-visiteur étranger ou l'expatrié doivent initialement consentir un réel effort d'adaptation.  Et pourquoi pas...dessiner.  Sauter sur un thaï-crayon et représenter une "naalika" (montre, horloge) toute ronde sur une  feuille A4 rectangulaire. Partant de là, figurer le temps qui file. Tenter de le visualiser pour le mémoriser. Il est fluide et fugace, sans retour en arrière. Quand il est perdu, il disparait, irrévocablement avalé par un  passé vite décomposé. À ce stade, un exercice de graphisme mnémotechnique est recommandé.  En effet, quand on pense " c'est l'heure "...pour les Thaïs, ce n'est pas l'heure. Ou plutôt, pas la même heure. Pas encore ou déjà plus. Ce qui revient à dire que c'est une autre heure. Qui leur appartient en propre. Cette nouvelle heure est vraiment la leur. Et l'air de rien, l'heure tourne dans un sens parfois contraire à celui des aiguilles sur un cadran européen. 

   À sa manière, la montre démontre. Elle donne à voir ce qu'est la relativité du temps. Réflexion sur l'origine et l'horizon. Exemple déjà évoqué: en Thaïlande, 11H du matin se dit "sip-èt mong " c'est à dire littéralement onze heures... mais peut aussi se dire "haa mong chaw" dont la traduction la plus approchante serait cinq heures du temps de la matinée. Autre exemple: 20H pour nous, c'est 2 H du soir pour les Thaïs- song thum. Donc l'heure est un leurre. Pour une raison essentielle: Ce que nous voyons n'est en fait pas ce qu'ils voient. Leur heure correspond à un autre découpage du temps. Chaque seconde, chaque minute, chaque heure correspond à un laps de temps thaï plutôt qu'à une représentation universelle du temps quantifié. Certes, 24 heures ici ou là coïncident avec la même somme d'instants cumulés. Cela n'écarte pas pour autant la possibilité d'une illusion d'optique. Pour l'étranger, le temps s'égrène inexorablement, en fonction de sa propre codification mentale. Le temps est un indicateur et il est jalonné de repères. Ce temps pareil quoique différent n'a, pour un thaï, ni la même densité ni une fluidité similaire.

   Plasticité et étirement, durée et intervalles ne se valent pas à l'identique dans toutes les cultures. Chacun voit-il midi à sa porte? Pas si sûr puisque l'apogée d'une journée ne se situe pas à l'aplomb d'un même zénith pour un visiteur venu d'ailleurs et pour un natif du Royaume. Mais, que l'on se rassure.  Avec l'habitude, quand l'étranger est enfin au diapason des Thaïs, la conversion instantanée à leur heure se fait sans heurt.

 

Patrick Chesneau

Connexion utilisateur

Dans la même rubrique

Commentaires récents

  • "Hé, zut ! Deux jours après la dissolution et Marine m'a toujours pas envoyé...

    Est-il avéré, çad prouvé, que Valls...

    Frédéric C.

    12/06/2024 - 22:51

    ... Lire la suite

  • Olaf Scholtz : "L'attaque du Hamas contre Israël était inhumaine"

    Urbi et Orbi.

    Emile

    12/06/2024 - 11:53

    Les modalités d'existence de mes parents les ont portés vers des idées de droite. Lire la suite

  • L'Eddie Marajo bashing, énième symptôme de notre infantilisme

    L'EMISSION CONTINUE

    Albè

    11/06/2024 - 19:20

    L'émission scandaleusement anti-guadeloupéenne sur cette télé-poubelle martiniquaise continue imp Lire la suite

  • Université des Antilles : un doyen de faculté condamné à 3 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amendes

    Le pb avec ce genre d'article...

    Frédéric C.

    11/06/2024 - 17:24

    ... c'est que personne n'est nommé. Lire la suite

  • Déclaration de Serge Letchimy après les élections européennes

    Virtuosité.

    Emile

    11/06/2024 - 13:58

    Tout d'abord, il faut saluer la virtuosité en français (deuxième langue) de la personne qui a réd Lire la suite