L'enseignement bilingue corse-français se développe dans les collèges et lycées de l'ile

Pierre-Manuel Pescetti ("Corse Net Infos")

Ce mercredi 8 juin, le recteur de Corse, Jean-Philippe Agresti, a clôturé à Corte la première édition du plan de formation en langue corse dans le second degré. Près de trente professeurs de collèges et de lycées insulaires ont été formés à l'enseignement bilingue dans toute l'académie.

Une trentaine de professeurs de collèges et de lycées formés à l’enseignement bilingue français-corse dans l’Académie de Corse cette année. C’est le bilan de la première édition du ‘’Grand plan de formation en langue corse’’ dans le second degré.
 
Durant l’année scolaire 2021-2022, quatre pôles de formation ont été identifiés dans l’Académie, comprenant 13 établissements répartis sur les deux départements. Une trentaine de stagiaires, encadrés par 21 formateurs, ont bénéficié d’une formation de 120 heures avec, pour objectif, la passation et l’obtention de l’habilitation en langue corse.

close

volume_off

 

Créer un cursus totalement bilingue

Le terme de stagiaire pourrait prêter à confusion. Certains sont des professeurs avec plusieurs années d’expérience et tous ont des postes fixes dans leur établissement où ils enseignent une discipline non linguistique. Pour le recteur de Corse, Jean-Philippe Agresti, cette première édition dans le second degré « s’inscrit dans la continuité du plan initié en 2016 dans le premier degré ».
 
Depuis lors, chaque année, des professeurs des écoles sont accompagnés pour une meilleure réussite aux examens de l’habilitation en langue corse. Ainsi, les élèves peuvent suivre un cursus scolaire de manière entièrement bilingue. « Cela sert un double objectif : permettre au personnel d’acquérir des compétences supplémentaires et faciliter l’enseignement de la langue corse et la structuration des filières bilingues », indique le recteur.

 

Vers des établissements totalement bilingues ?

Pour clôturer ce premier plan de formation dans le second degré, ses acteurs se sont retrouvés au Fab Lab de la Fondation de l’Université de Corse à Corte. « C’était l’occasion d’échanger pour consolider ce grand plan de formation », explique Jean-Philippe Agresti. De quoi regarder vers l’avenir et lancer, dans la foulée, la deuxième édition de ce plan pour faire face à la demande « d’établissements dans la dynamique de filières bilingues », selon le recteur.
 
Dynamique maintenue grâce à l’implication des nouveaux formés qui pourront à leur tour devenir formateurs. Pour le recteur de Corse, l’enseignement bilingue est porteur d’un modèle d’enseignement articulé « entre tradition et modernité. Il permet la défense de notre patrimoine historique et linguistique en utilisant l’enseignement des langues régionales comme facteurs de développement ». Pour autant jusqu’où peut aller le bilinguisme dans les établissements scolaires ? « Il n’y a pas de limites règlementaires. Tant que l’enseignement est bilingue, équilibré et qu’il ne répond pas à une logique de vases communicants entre les langues, tout est possible », indique Jean-Philippe Agresti.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite