Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

   C'est la question qu'il convient de se poser au soir du deuxième tour des élections législatives.

   Pourquoi ? Parce que le PPM détient le pouvoir à la CTM, qu'il constitue la majorité, et parce que le GRAN SANBLE est le principal groupe d'opposition. Or, ces deux gands partis ou plutôt ex-grands partis viennent de subir une défaite cuisante aux législatives. Le premier signe de cette Bérézina annoncée a été que ces deux partis n'ont présenté chacun que deux candidats alors que la Martinique compte quatre circonscriptions. S'agissant du PPM, son candidat dans la circonscription Nord a été tout simplement balayé, y compris dans les communes détenues par le parti de Césaire comme Basse-Pointe ou Le Carbet. Quant à son candidat dans la circonscription de Fort-de-France, fief du PPM, citadelle même du PPM, il a été battu par une quasi-inconnue. Sinon, le PPM, signe de son affaiblissement considérable, n'a même pas osé se présenter dans les circonscriptions Sud et Centre-Atlantique ! 

   Quant au GRAN SANBLE, lui aussi n'a présenté des candidats que dans deux circonscriptions. On est loin très loin, du parti ou plus exactement de la coalition de cinq partis (six avec la Droite de Monplaisir) qui avait écrasé le PPM en 2015 lors des toutes premières élections territoriales, devançant le parti de Césaire de pas moins de... 15.000 voix. Dans la circonscription de Fort-de-France, le candidat du GRAN SANBLE est sorti 3è à la stupéfaction des observateurs politiques, lui qui en était à sa 7è candidature et avait toujours réalisé des scores honorables. Quant à la circonscription Centre-Atlantique, le candidat du GRAN SANBLE a été tout simplement pulvérisé. 

   Le PPM et le GRAN SANBLE ne se sont pas retrouvés K.O-debout, ils ont tout simplement subi un Knock-down.

   Dès lors se pose la question de leur légitimité en tant que majorité à la CTM s'agissant du premier et en tant que principal groupe d'opposition pour le second. 

Commentaires

Boxe et politique ?

MARTIN T@M@R

13/07/2024 - 10:04

Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou, et il reprend le combat. Un KO (knock-out), même debout, c'est quand le boxeur ne peut reprendre le combat.
Par conséquent, si "le PPM et le GRAN SANBLE ont tout simplement subi un Knock-down", ils sont déjà debout. Merci pour eux.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite