Saint-Pierre conteste l'avis de la Chambre Régionale des Comptes

   Connaissez-vous une commune de la Martinique comportant plus de 4.000 habitants et qui jusqu'en 2015 ne disposait que d'un policier municipal (en l'occurrence une policière mère de famille) ? Connaissez-vous une commune qui est dotée de 16 monuments historiques et qui se doit de les entretenir sur son seul budget ? Connaissez-vous une commune dont la CRC (Chambre Régionale des Comptes) ne s'est jamais intéressée à la gestion pendant 14 ans (2001-2015) et qui découvre qu'elle a un de déficit de plus de 3 millions d'euros ? 

   Cette commune s'appelle Saint-Pierre de la Martinique.

   C'est cette situation qu'a trouvé le nouveau maire, Christian Rapha, et son équipe à leur arrivée à la tête de la municipalité. Situation qu'ils se sont efforcés de corriger non sans difficultés car le passif laissé par l'ancienne mandature était tout simplement catastrophique, 3 millions d'euros ne se trouvant pas sous les sabots d'un cheval. Saint-Pierre a donc bénéficié, tout comme Fort-de-France, de l'aide du COROM (Contrat de Redressement des Communes d'Outremer) tout en faisant des prêts et recherchant l'appui de mécènes pour l'entretien et la rénovation de ses monuments historiques. Or, ne voilà-t-il pas que la CRC vient d'émettre un avis sur la gestion de la ville en pointant du doigt, s'agissant du budget de fonctionnement, des dettes fiscales à hauteur de 202.634 euros et s'agissant du budget investissement, d'un solde déficitaire de -305.482, 44 euros. 

   C'est cet avis que Christian Rapha et son équipe ont tenu à contester lors d'une conférence de presse organisée ce lundi 19 septembre en présence des responsables administratifs et des représentants des deux syndicats du personnel. Concernant d'abord les dettes fiscales, la municipalité n'a reçu à ce jour aucune notification d''un quelconque organisme et qui correspondrait au montant indiqué par la Chambre Régionale des comptes. Elle a donc pris l'attache de la CGSS pour tenter d'y voir plus clair, or là encore, aucune notification officielle ne lui est parvenue à ce jour. Plus étonnant encore : des recettes importantes d'investissement à hauteur de 2.358523, 78 euros relevant de l'exercice 2021, parfaitement documentées auprès des représentants de la CRC, n'ont tout simplement pas été prises en compte en reste à réaliser pour la correction du Compte Administratif 2021 au motif qu'elles auraient été administrativement encaissées dans les premières semaines de 2022. 

   La municipalité de Saint-Pierre demande donc l'inscription de ces recettes d'investissement non contestées par la CRC, ce qui permettrait au bilan comptable de la ville de redevenir positif et lui permettrait de sortir de la vigilance de la CRC dès la présente année. Sinon pour en revenir au déficit de 3 millions d'euros, il faut noter que la Chambre Régionale des comptes écrivait ceci en décembre 2018 :  

   "Ce déficit résulte, depuis au moins 2011, en l'absence de tenue d'une comptabilité, de l'absence de pilotage des finances communales, les budgets votés étant faux, et du nombre d'agents dont l'activité n'est pas suivie."

   Or, Christian Rapha et son équipe n'ont été élus qu'en...mars 2015 ! Conclusion : on leur fait porter aujourd'hui le chapeau d'une gestion erratique que cette même CRC n'a pas jugé bon de vérifier entre...2001 et 2015. Autrement dit la CRC demande à l'équipe actuelle d'intégrer dans sa compatibilité des dettes fiscales et sociales datant pour certaines de...2008. Il lui est même demandé de réduire le personnel municipal à 52 agents au motif que la ville dépasse le ratio des villes comparables de l'Hexagone. Or, si avec ses 4.176 habitants, Saint-Pierre dispose de 141 agents municipaux, celle de la commune voisine du Prêcheur et ses 1.226 habitants en compte 74. Un rapide calcul permet de voir que si la même exigence était formulée pour cette dernière, elle n'aurait plus que...12 agents municipaux !!! D'autre part, si Saint-Pierre a dû embaucher quelques agents à l'arrivée de la nouvelle équipe en 2015, cela n'a relevé d'aucune complaisance ni un quelconque clientélisme mais parce qu'il y a eu une augmentation de la quotité horaire de certains agents et la mise en place de l'accueil de loisirs permettant de maintenir le service public de la caisse des écoles principalement.

   Le grand public n'a guère connaissance de toutes ces données comptables et il n'est pas certain qu'il en comprenne tous les arcanes mais de qui est sûr, c'est qu'une ville comme Saint-Pierre, emblème s'il en est de la Martinique, a besoin d'offrir à sa population des services dignes de ce nom et que cela a forcément un coût. La plupart des communes de la Martinique sont d'ailleurs confrontées à ce qui est un véritable défi et comme l'a indiqué C. Rapha lors de sa conférence de presse "Il faut éviter de confondre problèmes structurels et problèmes conjoncturels". Les problèmes auxquels doit faire face sa ville sont désormais conjoncturels et non structurels comme c'était le cas à l'époque des "budgets faux" dénoncés par la CRC.

   Sinon, la médiatisation par la Chambre Régionale des Comptes de son avis négatif est pour le moins surprenant et relèverait, selon le maire de Saint-Pierre, de décisions prises par certains fonctionnaires qui outrepasseraient leurs pouvoirs et seraient tentés de passer par-dessus la tête des élus du peuple. En organisant cette conférence de presse, Christian Rapha a donc voulu soulever ce problème dont nombre de communes ont à pâtir sans que personne ne tente d'y mettre un frein. 

   Il est donc pour le moins étonnant que l'Association des Maires n'ait pas été représentée lors de la conférence de presse comme l'a fait remarquer un journaliste présent. En tout cas, déterminée à continuer ses actions en cours et à mettre en oeuvre ses projets, la municipalité pierrotine n'entend pas accepter le traitement injuste qu'on lui fait.

Media / Document
Image
Image

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Réserves de gaz naturel : Barbade (140 millions de M3), Martinique (30 milliards de M3)

    EXIGENCE ABUSIVE

    Albè

    24/09/2022 - 09:33

    Je vous ai répondu vivement parce que j'en ai plus qu'assez de ces gens qui n'exigent rien des mé Lire la suite

  • Réserves de gaz naturel : Barbade (140 millions de M3), Martinique (30 milliards de M3)

    Pour Albè ,spécialement.

    Rose

    23/09/2022 - 23:33

    Un article de journal n’est pas la preuve indiscutable de la véracité scientifique d’un fait .Si Lire la suite

  • Réserves de gaz naturel : Barbade (140 millions de M3), Martinique (30 milliards de M3)

    QUOTIDIEN "LIBERATION"

    Albè

    21/09/2022 - 17:30

    Ce site avait reproduit un article à ce sujet publié par le quotidien français LIBERATION à l'épo Lire la suite

  • Réserves de gaz naturel : Barbade (140 millions de M3), Martinique (30 milliards de M3)

    Wéééé, on peut donc demander l'indépendance !!!!

    Rose

    21/09/2022 - 13:52

    La Mque " dispose de 30 milliards de m3 de gaz"???!!!!! Lire la suite

  • Non, ils ne sont pas tous des footeux et des musicos

    Albé

    OuiNon

    21/09/2022 - 08:30

    C"est dans le commentaire "Incompréhension" : "trop de Noirs se concentrent seulement sur la musi Lire la suite

Visiteurs

  • Visites : 1452186
  • Visiteurs : 69770
  • Utilisateurs inscrits : 204
  • Articles publiés : 1495
  • Votre IP : 100.25.42.211
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57