Un projet de renouveau touristique pour la ville de Saint-Pierre

   A la salle polyvalente de la Guinguette, ce vendredi 24 juin, Christian Rapha, maire de Saint-Pierre, et ses conseillers municipaux organisaient une rencontre avec un certain nombre de responsables politiques, d'acteurs économiques, d'administratifs et de personnalités de la société civile afin de présenter un projet nouveau visant à inscrire l'activité touristique dans le développement de la ville d'art et d'histoire.

   Ouvrant la réunion, Christian Rapha a rappelé qu'avec ses 17 sites classés à l'inventaire des monuments historiques, Saint-Pierre, quoique devenue une petite ville de 4.200 habitants (avant l'éruption de la montagne Pelée, elle en comptait 30.000) possède une grande histoire. Il est difficilement compréhensible dès lors que ce potentiel ne soit pas utilisé afin de faire de celle-ci un pôle d'attractivité majeur du tourisme martiniquais. Le premier édile a toutefois tenu à rappeler que l'action qu'il projette de mettre en oeuvre ne doit absolument pas faire oublier l'urgence sociale car son action vise au premier chef à satisfaire les attentes et besoins d'une population pierrotine qui se situe à deux points au-dessus du seuil de pauvreté de la Martinique. Il a également souligné que la municipalité a accompli tout ce qu'il lui était possible de faire et que sans l'aide de l'Etat, de la CTM, de Cap Nord et de mécènes, le projet qu'il entend mettre en place sera difficile à concrétiser.

 

a

 

   La parole à ensuite été donnée à M. Martin, directeur du cabinet-conseil qui a travaillé à l'élaboration des grandes lignes de ce projet. Celui-ci a répertorié le potentiel touristique de la ville et les pistes qui permettraient de le transformer au bénéfice non seulement de Saint-Pierre mais du Nord-Caraïbe. Soulignant l'absence de positionnement touristique de celle-ci, il a rappelé l'importance économique de cette activité qui doit être organisée afin de devenir une offre attractive non seulement pour la clientèle martiniquaise mais aussi pour celle de l'extérieur. Si Saint-Pierre n'est pas parvenue jusqu'ici à devenir une destination touristique, cela provient de trois raisons majeures ! 1) une vision datée du tourisme car partout dans le monde celle-ci a évolué ; 2) l'absence de gouvernance touristique ; 3) le manque d'articulations entre l'activité touristique et d'autres secteurs tels que le commerce, la culture ou l'environnement. Tout cela fait que si dans l'Hexagone, le tourisme représente 8% du PIB, en Martinique, il ne se situe qu'entre 4 et 5%. Dans le reste de la Caraïbe, par contre, le pourcentage est de 14%. De même, au niveau de l'emploi, dans l'Hexagone, il concerne 14% des salariés contre 7% en Martinique. Or, Saint-Pierre est forte d'un riche potentiel touristique qu'il convient de considérer comme une activité économique et surtout diversifier en cherchant à connaitre les attentes de la clientèle. Il faut donc inventer "la destination Saint-Pierre" comme l'ont fait de nombreuses villes de par le monde car la notoriété ne suffit pas. Ainsi rénover le patrimoine, surtout quand il est aussi riche que le pierrotin, est indispensable mais doit d'être liée à l'activité touristique. M. Martin a enfin tenu à souligner que sans aides des collectivités, de l'Etat et de l'Europe, Saint-Pierre ne disposera pas des moyens lui permettant de mener à son terme son nouveau projet de relance touristique. 

 

   La parole a ensuite été donnée au public avec notamment des interventions de la directrice du CMT (Comité Martiniquais du Tourisme), Mme Di Geronimo, qui a dit soutenir le projet, de représentants de la sous-préfecture, de la DRAC, de Cap Nord qui ont abondé dans son sens. Puis, divers mécènes se sont exprimés, mécènes qui ont déjà commencé à contribuer à la rénovation des bâtiments historiques comme la cathédrale de Saint-Pierre actuellement en chantier. Leurs contributions financières, pour certaines de plusieurs centaines de milliers d'euros, marquent l'intérêt qu'ils portent à la ville d'art et d'histoire ainsi qu'aux efforts déployés par Christian Rapha pour lui redonner son lustre d'antan. L'idée de créer une Agence de Développement Touristique de Saint-Pierre a été lancée afin de prendre en charge le nouveau projet, chose qui, a rappelé un intervenant, a manqué au projet du "Grand Saint-Pierre" dont Patrick Chamoiseau avait la charge. 

   Rendez-vous est pris dans quelques mois afin de faire le point sur l'état d'avancement du projet !

Media / Document
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite