Les voeux du Nouvel An de Ti-Sonson

   On imagine bien qu'il n'a pas été facile pour nos journalistes et reporters de guerre de trouver notre plus éminent philosophe créole, Bousoukou Soukoulou de son nom kamite ancestral et Ti-Sonson de son nom de prisonnier français.

   En effet, dès ce matin, bien avant donc le réveillon, en cet ultime jour de l'année 2022, le bougre s'est mis à hanter toutes les cases-à-rhum de Foyal pour délivrer urbi et orbi ses voeux de bonne et heureuse année, passant de l'état de joyeux drille à celui de triste sire, de celui de gai luron à celui de sacré larron, de celui de "zayeur" invétéré à celui de bailleur de leçons de morale apostolique et rhumière.

   Nous avons fini par lui mettre la main dessus alors qu'enfin, il s'était décidé, au pied de la statue "dépotcholée" de la Joséphine-couche-toi-là, qui défigurait la place de La Savane depuis des lustres, à révéler ses voeux pour l'année nouvelle. Les voici :

 

   1. Que les électeurs martiniquais, descendants d'esclaves pour la plupart, mais aussi d'Indiens et de Chinois déportés, ne mettent plus jamais un bulletin dans l'urne pour la fifille du Tortionnaire de la guerre d'Algérie.

 

   2. Que Man Hermance, ma voisine, n'essaie plus de m'aguicher en mettant des jeans troués aux genoux car ce genre d'habit est réservé aux créatures féminines de moins de trente ans, pas à celles qui ont déjà vécu leur vie.

 

    3. Que Miss Martinique, qui poursuit de brillantes études de géosciences dans une université de la Ville-Lumière, ne cède pas aux sirènes du mannequinat car notre pays a grand besoin de scientifiques et d'esprits rationnels.

 

    4. Que Barbe Sale, mon voisin, cesse de hurler-sauter-mater quand son équipe de football préférée, celle de l'Argentine, marque un but vu que les "Bleus pâles" de Buenos-Aires ont génocidé les "Bleus foncés" qui vivaient autrefois dans leur pays.

 

    5. Que les présumés innocents impliqués dans les scandales de la SODEM, du Chlordécone, du CEREGMIA et du SMTVD soient enfin traduits devant les tribunaux puisque Gros-Sonson, mon frère ainé, croupit, lui, en prison pour avoir "emprunté" une mobylette à Terres-Sainville.

 

    6. Qu'à la prochaine pandémie causée par quelque virus jailli du fin fond de la Mongolie ou de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Martiniquais ne sombrent pas à nouveau dans un délire antivax car tous les chefs d'état de la Caraïbe se sont fait vacciner publiquement contre le covid-19 et aucun (e) d'eux (elles) n'est décédé (e) à la date d'aujourd'hui c'est-à-dire deux ans plus tard. 

 

    7. Que les radio-libres, les politiques, les syndicalistes et tutti quanti cessent de parler créole quand ils s'expriment publiquement car ils font plus de mal que de bien à cet idiome déjà en perdition. "Nou ka diskité de la grille des salaires épi le patronat ki ka chèché an bras-de-fer épi lé sendika etc...", c'est carrément un mixte de soupe-à-congo et de bouillabaisse. 

 

    8. Que toutes celles et tous ceux qui se prennent pour des écrivains (es) cessent de nous gonfler avec l'histoire du chat de leur arrière-grand-mère.

 

    9. Que les maires cessent de délivrer à leurs parents, amis et alliés des permis de construire comme Jésus multipliant les pains car la Martinique, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas extensible.

 

    10. Que Pacha Mama, Papa Legba, Jéhovah, Allah, Krishna et Bouddha protègent Madinina.

 

   Bon, nous avons bien sûr traduit les voeux de Ti-Sonson dans la langue de Molière et de M'Bappé vu qu'il ne s'ébat que dans le créole "vieux-nègre". Nous ne garantissons donc pas la totale fiabilité de cette retranscription mais il nous a semblé que ses voeux contiennent beaucoup plus de choses sensées que toutes ces allocutions et communiqués dont nous bassinent chaque 1er janvier les gens dits importants de ce "plus petit canton de l'univers", comme aimait à dire le Poète fondamental.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Martinique : 311 ans (1635-1950) de salaires impayés

    Que faire aujourd'hui ?

    OuiNon

    03/02/2023 - 21:48

    Pour faire vite :
    Lire la suite

  • Le journalisme de révérence au service de Macron

    La continuité dans le changement?

    Frédéric C.

    03/02/2023 - 16:08

    Ce « journalisme de révérence », il semble que ce soit une spécialité française, que dis-je ! Lire la suite

  • Drapeau rouge-vert-noir : ce qui est le plus "komik" dans tout ça

    Miss Martinique ?

    OuiNon

    03/02/2023 - 14:15

    Ah, bon ! J'ai d'abord cru que le sujet de l'article était le Comité Miss Martinique. Lire la suite

  • Martinique : 311 ans (1635-1950) de salaires impayés

    Réparations possibles

    Rose

    03/02/2023 - 13:43

    Pas la peine de s'engager dans des débats interminables compliqués. Lire la suite

  • Drapeau rouge-vert-noir : ce qui est le plus "komik" dans tout ça

    DE L'ART DE BROUILLER LES PISTES

    Albè

    03/02/2023 - 11:47

    OuiNon (étrange pseudo !) est un grand spécialiste du brouillage des pistes. Lire la suite

Visiteurs

  • Visites : 2397520
  • Visiteurs : 93819
  • Utilisateurs inscrits : 227
  • Articles publiés : 2002
  • Votre IP : 44.213.63.130
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57