Candidats martiniquais du RN : quand la Martinique touche le fond

Avec les élections législatives de la semaine prochaine, la Martinique a vraiment touché le fond.

   Comment, en effet, pouvons-nous accepter un seul instant que des Nègres soient adoubés par le parti raciste et fasciste de Le Pen et qu'ils osent se présenter tranquillement à ce scrutin ? Comme si de rien n'était ! Comme si un certain 6 décembre 1987, des milliers de Martiniquais n’avaient pas envahi les pistes de l'aéroport du Lamentin pour empêcher l'avion qui transportait Jean-Marie Le Pen d'atterrir.

   Car, désormais les Martiniquais lepénistes ne se cachent plus. Ils osent montrer leurs sales gueules en public et débiter devant les médias leurs sornettes habituelles sans que cela ne choque personne. Sans que cela provoque une quelconque levée de boucliers. Tout cela constitue une véritable insulte à la mémoire et à la pensée de ces grands Martiniquais que furent Aimé Césaire, René Ménil, Joseph Zobel, Frantz Fanon ou encore Edouard Glissant. Une insulte d'autant plus grave qu'en France se déroulent sans arrêt, depuis les élections européennes, des manifs hostiles à l'extrême-droite. Or, ici, chez nous, en Martinique, dans ce pays de Negs, le RN se permet de pavoiser dans les médias. Il est tranquille !

   Oui, la Martinique a bel et bien touché le fond.

   Elle s'en était déjà approchée lorsqu'en 2010, un tout petit début de commencement d'autonomie (Article 74) avait été rejeté par près de 80% des votants. Elle avait frôlé le fond lorsqu'aux dernières élections présidentielles, 73.000 Martiniquais avaient osé voter en faveur de la fille du tortionnaire de la guerre d'Algérie, mais là avec ces candidats RN aux législatives, elle a carrément touché le fond. Car à quoi cela sert-il de déboulonner des statues, de débaptiser des rues, de brandir le drapeau Rouge-Vert-Noir à tout bout de champ, de dénoncer l'invasion étrangère si les ennemis du peuple martiniquais peuvent évoluer tranquillement en notre sein par le biais de leurs marionnettes locales ?

   Serions-nous, Martiniquais, nés avant la honte ?

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite