"L'art change-t-il la vie ?" de Dominique Berthet

   Vient de paraître aux Presses universitaires de Provence l'ouvrage de Dominique Berthet : "L'art change-t-il la vie ?". Dominique Berthet est esthéticien, philosophe de l'art, professeur à l'INSPE-Martinique de l'université des Antilles, responsable du CEREAP, équipe interne du CRILLASH (groupe de recherches de la Faculté des Lettres et Sciences humaines dirigé par Gerry L'Etang).

   "Quelle relation l’art entretient-il avec la vie ? Pour l’artiste, l’art fait partie de la vie et sa création en est la preuve. Elle en est indissociable. Mais pour les autres ? L’art est diversement considéré : inutile ou futile pour les uns, il relève du besoin et de la nécessité pour d’autres. L’idée qui se trouve au cœur de cet ouvrage est, précisément, que l’art est nécessaire. Partant de ce point de vue, quatre axes de réflexion sont développés : l’art et son lien possible avec l’utopie ; l’art producteur de surprises et générateur de trouble ; les transgressions artistiques et leur réception ; la relation entre l’art et l’engagement. L’artiste habité par son œuvre en gestation et dynamisé par une énergie interne qui le pousse à créer, est aussi un être social. Même si son œuvre ne représente pas le réel, elle n’en est cependant pas coupée. L’artiste y met son ressenti, ses émotions. Il s’imprègne et se nourrit de tout ce qui l’entoure. L’art moderne puis l’art contemporain, dans leur immense diversité, expriment souvent une prise de position, exprimée de manière plus ou moins visible, vis-à-vis du réel et de ses évènements. Il n’est pas rare que l’art joue un rôle critique, comme en témoignent par exemple certaines pratiques récentes. Il arrive aussi qu’il soit considéré par certaines instances, groupes ou personnes, comme dangereux, comme une menace, car il est un espace de liberté et de résistance. Au bout du compte, l’art a-t-il le pouvoir de changer la vie ?"

 

https://presses-universitaires.univ-amu.fr/lart-change-t-il-vie

 

Cet ouvrage sera présenté le vendredi 17 juin 2022 à 18h30, à la Bibliothèque Schœlcher, Fort-de-France.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite