Paris 2024 : Émilie Gomis bientôt entendue pour « apologie du terrorisme » après son message polémique sur Israël

Comme annoncé par L’Équipe ce vendredi, l’ancienne basketteuse française est convoquée la semaine prochaine par la police judiciaire de Paris après ses messages polémiques sur la politique menée par le gouvernement d’Israël.

Évincée de la commission des athlètes du comité olympique français puis de son rôle d’ambassadrice des Jeux de Paris 2024 (elle a démissionné), Émilie Gomis a désormais rendez-vous avec la justice française. Selon L’Équipe, ce vendredi, l’ancienne basketteuse française est convoquée en audition libre la semaine prochaine par la police judiciaire de Paris, saisie mi-décembre par le pôle national de lutte contre la haine en ligne pour apologie du terrorisme.

Cette convocation fait suite à une plainte déposée par le bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA). En cause : des messages polémiques postés sur ses réseaux sociaux le 9 octobre, soit deux jours après les attaques meurtrières du Hamas en Israël. La médaillée olympique (l’argent à Londres en 2012) de 40 ans avait publié un message dans lequel on voyait des cartes de France de 1947, 1967 et 2023, sur lesquelles le drapeau tricolore recouvrant le territoire français est progressivement remplacé par le drapeau israélien, avec cette question : « Que feriez-vous dans cette… situation ? »

Si la publication avait été rapidement supprimée par Émilie Gomis, elle était ressortie sur les réseaux sociaux via des captures d’écran.

Une convocation « proprement ahurissante et totalement fantaisiste »

« Cette convocation est proprement ahurissante et totalement fantaisiste. Mme Gomis s’est longuement, et plusieurs fois, expliquée sur une maladresse, sans le début du commencement d’une infraction pénale » ont dénoncé ses avocats, Me Vincent Brengarth et William Bourdon. « Que faut-il de plus ? Elle fait face à un véritablement acharnement qui non seulement ne s’explique pas mais qui nuit plus généralement à la cause de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme », ajoutent les deux conseils. « On peut également s’étonner des moyens subitement trouvés pour entendre inutilement Mme Gomis quand la justice en manque cruellement », critiquent-ils encore.

Émilie Gomis avait quitté le 10 janvier son poste d’ambassadrice des JO-2024 de Paris après les critiques liées à cette publication. « Les membres du conseil d’administration (Cojo) et de l’assemblée générale », qui avaient entendu Émilie Gomis et ses avocats le 10 janvier, avaient « constaté qu’Emilie Gomis condamnait les attentats du 7 octobre en Israël, toute forme d’antisémitisme ou de discrimination, contraires à ses valeurs. » Émilie Gomis avait « également partagé ses regrets concernant sa publication et présenté ses excuses », avait indiqué le Cojo.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Super cool que d'être Premier Ministre de Saint-Vincent !

    AMAZING !

    Albè

    08/04/2024 - 08:53

    Oui, AMAZING aurait dit ma grand-mère si elle savait parler ingliche !

    Lire la suite
  • "Balisaille" : Prix International de l'invention poétique

    participation au concours

    sedley richard assonne

    07/04/2024 - 04:31

    comment remplir le formulaire de participation?

    Lire la suite
  • Les Noirs américains disproportionnellement représentés dans l'armée des USA

    KP?

    MAMDIARRA DIAWARA

    06/04/2024 - 17:04

    C'est à dire ?

    Lire la suite
  • "L'armée la plus morale du monde" massacre des humanitaires

    Barbarie sans limites

    MAMDIARRA DIAWARA

    03/04/2024 - 20:32

    La sale guerre israêlienne sur Gaza est entrée dans une phase de barbarie absolue.
    Lire la suite

  • Malika Sorel, n° 2 de la liste du Rassemblement National aux élections européennes est...

    اللغة العربية لغة غنية جدًا

    MAMDIARRA DIAWARA

    01/04/2024 - 19:32

    L'arabe est une langue très riche !!! Lire la suite