Non, mais il se prend pour qui ce descendant d'esclavagiste pour...

     ...se croire autorisé à exiger de la député Danièle OBONO, d'ascendance gabonaise, qu'elle qualifie le Hamas de "terroriste" ? 

    En effet, le 17 octobre dernier, sur SUD-RADIO, le dénommé Jean-Claude BOURDIN s'est permis de poser 7 fois la question à cette député au cours d'une interview qui a duré...10 minutes !!! Il s'agit là d'un véritable harcèlement contraire aux règles les plus élémentaires de la déontologie journalistique. Mais il y a bien pire : un descendant de ceux qui ont colonisé l'Afrique et continuent à la piller, de ceux qui ont déporté des millions d'Africains réduits en esclavage aux Antilles et dans les Amériques, n'est pas moralement autorisé à faire la leçon à une Négresse et à tenter de l'acculer au cours d'une interview.

   Il n'en a tout simplement pas le droit.

   Pourquoi ?

   Parce que l'Europe n'a jamais dédommagé l'Afrique et encore moins les Noirs des Antilles et des Amériques des crimes commis à leur endroit alors qu'elle a versé d'importantes réparations à qui l'on sait suite à ce que l'historien américain Raul Hilberg a appelé (c'est le titre d'un de ses livres) "la destruction des Juifs d'Europe. 4 siècles d'ignominie impayées d'un côté, 6 ans d'ignominie réparés de l'autre ! Donc, non, aucun Européen ni Américain n'est autorisé à exiger de quelqu'un qui n'est ni Arabe ni musulman qu'il condamne la Résistance palestinienne. Vous n'allez quand même pas avoir le culot de nous faire la leçon, à nous les Nègres ? 

   Nous ne sommes pas partie prenante de la guerre qui se déroule en ce moment à Gaza, nous ne sommes ni Arabes ni musulmans, mais nous sommes très attentifs au déferlement de haine que vous déversez jour et nuit contre ces derniers sur vos différents médias. Nous sommes très attentifs au génocide en cours dans le ghetto de Gaza où 13.000 personnes, dont un tiers d'enfants, ont déjà perdu la vie sous les bombes israéliennes. 

   Nous ne vous autorisons donc plus à nous faire subir un traitement similaire à celui que vous avez infligé à Danièle Obono !

   NB. Et puis, t'es qui, BOURDIN ? Tu oublies qu'en juin 2022, tu avais été licencié de BFMTV et de RMC suite à deux plaintes pour agression sexuelle à ton encontre ? 

Commentaires

Si je comprends bien ...

AMINATA DIALLO

26/11/2023 - 15:19

Bourdin n'aurait pas le droit de poser une question polémique à OBONO sous prétexte qu'il est undescendant d'esclavagiste ? 1° )Pour commencer ,rien ne prouve que Bourdin soit un "descendant" des ex-colonisateurs .Car si des Européens se sont bien livrés à la traite ,il s'agit de la minorité des bourgeois entrepreneurs .Bourdin en descend -il ?Absolument rien ne le prouve !!Sa généalogie a été faite ,arbre compris ?Elle relie expressément ce journaliste à qui ? A quel esclavagiste?.Cet esclavagiste a vévu quand ?Au 17ème 18ème 19ème siècle? ,il s'appelait comment et résidait où et aurait exploité des nègres quand , dans quelles circonstances ?Il s'agit d' affirmations compètement gratuites .2) Un journaliste DESCENDANT D 'ESCLAVAGISTES OU PAS est complètement habilité à poser les question qu'il souhaite à un député ,personne publique .Certes ont peut reprocher à Bourdin ses partis-pris ,ses questions biaisées etc...,MAIS PAS AU NOM DE SES ANCETRES .Si on suit cette logique lamentablement essentialiste ,un journaliste juif ne devrait pas poser de questions à un leader palestinien ,ni un journaliste béké à un militant indépendantiste,ni un Américain blanc à un Black Panther ou à Martin L King ou Malcolm X ,etc.......? Ridicule .

RIDICULE TOI-MEME avec...

Albè

27/11/2023 - 13:41

...tes interrogations à la con du genre "a-t-on fait l'arbre généalogique de Boudin pour savoir s'il descend d'esclavagistes". Ton cerveau pas plus gros qu'un pois chiche ce qui fait que tu ne sais même pas que l'esclavage a profité à TOUS les Européens même si certains en ont plus profité que d'autres. L'argent du sucre, du café, du coton, de l'indigo, du tabac etc...a servi à construire des routes,, des écoles, des hôpitaux etc...qui furent bénéfique à l'ensemble de la population européenne. Il suffit de lire l'ouvrage "CAPITALISME ET ESCLAVAGE" du Dr Eric Williams, ancien premier ministre de Trinidad pour en avoir les preuves chiffrées.

Locution abverbiale "à la con" parfairement inappropriée.

AMINATA DIALLO

28/11/2023 - 10:40

L'article ne parle pas de "bénéficiaires" de l'esclavage comme l'évoque le commentaire précédent ,mais de "descendant d'esclavagistes" (le terme revient deux fois dont une fois dans le titre), CE QUI N'EST PAS LA MËME CHOSE .Que certains des Européens aient bénéficié de l'esclavage est une chose ,mais qualifier Bourdin de "descendant" d'esclavagistes en est une aute.Ce terme de descendant établit une filiation BIOLOGIQUE avec des esclavagistes dont AUCUN arbre
généalogique ,ni AUCUN document n'établit à cette date la réalité.Il s'agit donc encore une fois d'une logique purement essentialiste visant à discréditer abusivement un journaliste en lui inventant une généalogigie fantasmée et culpabilisante pour combattre ses positionnements actuels.Cette logique essentialiste malsaine apparaissant dans un nombre croissant d'articles ,vise à REDUIRE LES INDIVIDUS ,pourtant complexes aux caractéristiques supposées ou qqfois réelles de leurs groupes d'appartenance ,presque toujours d'ailleurs racial,ethnique culturel ou religieux ,mais jamais social , associatif ou politique par exemple.Comme si les humains ne pouvaient etre perçus que par ce prisme unique .Cet essentialisme imbécile ou ridicule ,c'est selon vise également à considérer qu'un individu et son groupe gardent indéfiniment à travers le temps les mêmes caractéristiques ,malgré les évolutions sociales ou historiques. Un "Blanc" ,un Nègre", un Juif en restera éternellement un sans aucune possibilité d'évolution , de changement , les communautés étant des blocs culturels définitivement homogènes. Ce positionnement idéologique porte en lui ,quoi qu'en disent ses promoteurs les germes de l'exclusion ,du racisme et de la xénophobie ....De ce fait ,l'expression "à la con " abusivement appliquée à mes interrogations précédentes n'a absolument pas sa raison d'être.

Messieurs les commentateurs, SVP calmez-vous...

Frédéric C.

28/11/2023 - 15:54

...il y a un point sur lequel je suis d'accord avec "A.Diallo", c'est que la responsabilité de la traite négrière et de l'esclavage colonial dans la Caraïbe ne se transmet pas de génération en génération, de façon héréditaire. Nul n'est responsable ou coupable des crimes de ses ancêtres. Autrement dit, un gros béké d'aujourd'hui ne peut pas être considéré PERSONNELLEMENT responsable des saloperies commises par ses ancêtres. C'est sa richesse matérielle (certes héritée de ses ancêtres et qu'il a fait fructifié par l'exploitation de ses salariés directs ou indirects), son comportement social, et éventuellement sa promotion du "semi-apartheid" social encore vivace en Mque, qui le définissent, car il n'a pas lui-même pratiqué l'esclavage et ses tortures.... Il me semble avoir lu dans les colonnes de MONTRAY ou de FONDAS, qu'un béké NON-"SUPRÉMACISTE-BLANC" pourrait y publier un article. J'ignore si ça s'est déjà produit. Mais si ça se fait, évidemment il se ferait traiter de tous les noms par des anticolonialistes non-békés, mais aussi par les "grands-maîtres" de la caste békée, surtout s'il semble sincère... Je doute qu'une essencialisation soit pertinente. De même, si Chaban-Delmas, ex Maire de droite de Bordeaux, ville négrière française, a eu des ancêtres armateurs de bateaux négriers, en était-il PERSONNELLEMENT et HÉRÉDITAIREMENT responsable ? Non. Ce qui comptait, c'était sa situation sociale personnelle et la politique qu'il menait... Là où votre échange a "dérapé", c'est quand "A.Diallo", qui a le verbe vif, a utilisé, au terme d'une énumération d'interviews concevables, un qualificatif plutôt désagréable: "ridicule". La suite a été du même tonneau, l'échange devenait impossible. Dommage, parce que le débat aurait pu tourner autrement, courtoisement, sans invectives ou insultes, qui débouchent toujours sur une impasse./Sur le fond du débat, je n'aime pas particulièrement Bourdin; le déferlement médiatique pro-Israël est choquant; et D.Obono est souvent attaquée, y compris en tant que "négresse", le coup d'envoi ayant été donné par le torchon d'extrême-droite "Valeurs Actuelles". De plus, sur le conflit Palestine-Israël, les interviewers posent SYSTÉMATIQUEMENT, comme PRÉALABLE AUTORITAIRE, aux invités anti-sionistes la question "Condamnez-vous l'attaque du Hamas du 7-10 ?", ce qui a qqch de totalitaire (d'autant que le nombre de Palestiniens récemment tués à Gaza est bien plus élevé, et que cela commence à ressembler à un début de génocide, d'"épuration ethnique". Un ministre israélien a même parlé du largage d'1 bombe atomique sur Gaza, Netanyahou ne l'a même pas révoqué). Mais pourquoi ces "journalistes" ne posent t-ils pas une autre question comme : "Voyez-vous un rapport entre le droit du peuple palestinien à l'autodétermination et l'attaque du Hamas ?"?... Mais le 1er terme est systématiquement occulté, réglé, traité comme un vague fantasme de déséquilibré, alors que c'est un point central... Ceci posé, pourquoi D.Obono ne pourrait-elle pas être interrogée par un journaliste voulant faire son travail honnêtement, même si c'est un leucoderme (un Blanc, quoi!)?... D.Obono est députée dans le cadre de la République française, d'une circonscription de la Région Île-de-France. Ce pays est en cours de creolisation, et c'est très bien ! Mais l'expérience illustre bien que les élus doivent être interrogés par les journalistes, quitte à être poussés dans leurs derniers retranchements. Dès lors que l'interviewer fait son travail correctement et honnêtement, pourquoi la couleur de sa peau devrait-elle entrer en ligne de compte ?

Curieux....

AMINATA DIALLO

29/11/2023 - 09:54

A Frédéric C: Vous etes choqué que j'utilise le terme anodin de ridicule ,par contre pas un mot sur le "à la con" ou le "cerveau pas plus gros qu'un pois chiche " ou bien le tutoiement méprisant de mon contradicteur.Sans compter les nombreux "enculé" ou autres insultes du même genre dont il me gratifie en permanence.Et je n'oublie pas les injures abondantes utilisées par vous naguère.Vous êtes vraiment un drôle de bonhomme....en espérant que l'expression "drôle de bonhomme" ne soit pas pour vous un insupportable dérapage !!
PS: Pourquoi parlez-vous de "suite" au mot ridicule alors que c'est le dernier mot de mon commentaire ?

"A.Diallo", je n'ai pas été assez précis...

Frédéric C.

29/11/2023 - 10:46

...je voulais dire que la phrase "Ridicule !'' est probablement ce qui a déclenché l'escalade et la forme de la réaction d'Albè, les insultes, etc. Je ne suis pas d'accord avec le "Ridicule" de votre fin: votre raisonnement se suffisait en lui-même. Pour cet article et votre réponse, je ne suis pas non plus d'accord avec le procédé d'Albè, les insultes... Apparemment, il a, comme vous (et comme moi parfois, en privé) le verbe vif, voire très vif! C'est dommage parce que, en l'espèce, le débat lié à l'article promettait d'être intéressant, portant sur une actualité hélas terrible, et sur la question des choses à faire (ou à éviter) par des journalistes (on le savait déjà, mais depuis février 2022 on se rend encore + compte qu'avant que bp de "journalistes" sont aux ordres des puissants de ce monde, comme si la Russie et le Hamas étaient les responsables EXCLUSIFS des conflits en cours: ils ne nous expliquent JAMAIS les véritables enjeux et manœuvres souterraines, historiques permettant de reconstituer un peu les puzzles)./ Quand je disais "la suite", je voulais dire "la suite des commentaires", où ça partait carrément mal (si je dis "en c...", je vais me faire qualifier de "sexiste"; kra kra!). D'où une escalade, une partie de violent ping-pong entre Albè et vous, LE COEUR DU PROBLÈME ÉVOQUÉ PAR L'ARTICLE PASSANT COMPLÈTEMENT AU 2è VOIRE 3è PLAN./ Certains de vos commentaires sont très bons, argumentés, et je le reconnais volontiers ; d'autres le sont beaucoup moins, du moins à mon avis, et avouez que c'est un peu agaçant. Cela ressemble à des provocations délibérées, dans lesquelles je peux tomber (nul n'est parfait, sauf les gens parfaitement morts; et encore on n'est pas sûrs!)... LE PROBLÈME LÀ-DEDANS EST QUE : 1)LE DÉBAT DISPARAÎT au profit de bisbilles personnelles ; 2)L'IMAGE DE F.K. EN PÂTIT SÉRIEUSEMENT. Alors que je crois y voir un outil d'information et de réflexion, même si on n'est pas d'accord avec tel article. Mais si un débat s'engage entre des commentateurs, autant éviter les provocations, les mots blessants ou pouvant être mal ressentis. A moins que le "provoc'" cherche, à son insu, à (hypothèse, OK? pas affirmation) satisfaire des "pulsions d'affirmation de soi... Dans tous les cas, c'est regrettable pour l'image de FK. Alors essayons de rester courtois (valable pour moi aussi) pour débattre avec des arguments et le moins d'"émotions" possible.

Connexion utilisateur

Dans la même rubrique

Commentaires récents

  • Ils n'ont pas honte d'avoir favorisé l'élection d'une assimilationniste !

    Ah bon ?

    Tyler_Durden

    18/07/2024 - 21:39

    Serait ce un article provenant d un troll azéri 😆?? Lire la suite

  • Tony Delsham, le maître de la littérature populaire antillaise

    La réédition !

    Veyative

    18/07/2024 - 19:11

    C'est exactement ce qui m'est aussi venu à l'esprit à l'annonce de son décès. Lire la suite

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite