Les clowneries de la démocratie libérale bourgeoise

   L'ex-petit télégraphiste d'Emmanuel Macron, Olivier Serva, qui se vantait d'avoir le numéro de portable du président français et s'était donc proclamé "chef des députés d'Outremer", vient d'avoir son quart d'heure de gloire. A l'Assemblée Nationale, le désormais anti-Macron et vaillant antivax a demandé à un député macroniste "de la fermer".

   Wouawww ! Quelle bravoure ! Quel geste révolutionnaire digne d'Ignace ! 

   La séance a été interrompue durant cinq minutes, les télés hexagonales ont consacré dix minutes à ce clash plus proche l'émission à la con "Touche Pas à mon poste" qu'à un débat parlementaire sérieux et d'ici la semaine prochaine, Olivier Serva retournera à l'anonymat des 580 et quelques députés gaulois et basanés. Bon, mais même un petit quart d'heure de gloire, c'est pas rien car au moins, on passe sur CNEWS et BFMTV. Or, juste avant lui, un député martiniquais, le Chanoine de l'Anse Couleuvre, s'était livré à un discours enflammé comme s'il avait oublié qu'on n'était pas dans un meeting électoral de Fond Zombi. Il avait fait de grands gestes, avait eu des trémolos dans la voix, postillonné, avait tapé du pied, exigeant la fin de la suspension des soignants non-vaccinés. Manque de pot pour lui, son cirque n'a pas du tout eu le retentissement médiatique de la sortie de Serva ! Aucune chaîne de télé ne s'est intéressé à lui, le pôvre !

   Quand on voit l'affligeant spectacle que donne régulièrement l'assemblée nationale française, on comprend pourquoi des millions de gens à travers le monde vomissent la démocratie libérale bourgeoise. En Chine, les conards d'antivax sont foutus en taule illico presto et quand ils osent se révolter, on leur envoie la police et l'armée pour calmer leurs ardeurs. 

   A la Martinique, dans le futur, futur sans doute lointain, quand nous pourrons enfin nous appuyer sur nos propres forces, il nous faudra forcément un Xi Yi-Ping. Sinon ce sera la chienlit ! 

Commentaires

dépité 25%, l'assemblée sé pa fond zombi ni an tréto électoral !

Jean NEMAR

28/11/2022 - 20:09

C'est la récente vidéo d'un député 2022 / 25% soit, pour ne pas le nommer, l'évêque du Prêcheur, Chanoine de l'anse Couleuvre, Grand Commandeur de messe d'action de grâces à la Vierge Marie et son fils Jésus-Christ, par ailleurs, beau-fils de Saint Joseph, (cela ne s'invente pas), qui vient illustrer le post ci-dessus, lors de son intervention à l'Assemblée nationale au sujet de la réintégration des soignants non vaccinés, avec tous les trémolos qu'il faut dans la voix, obtenant même, une "standing ovation " !...de la NUPES...bien évidemment...faut-il le préciser !!!

Quel cinéma ! Quelle pitrerie ! Quelle tartufferie ! Quelle misère !

Et dire que ces gens là sont députés...et qu'ils sont censés représenter le PEUPLE : l'on croit rêver !

Il faudrait peut-être et tout de même, rappeler à ce dépité 25%, qu'il n'est pas, dans l'Hémicycle, sur une table de marché faisant une conférence dans le cadre des élections municipales...quand même !!!

A titre personnel, non seulement je suis FAVORABLE à la réintégration de ces personnels non vaccinés (j'ai moi-même refusé de me faire "vacciner"), mais je suis CONTRE leur mise à pied, leur exclusion des structures hospitalières et autres, de soins, n'en déplaise aux laquais du pouvoir central, paillassons de l'Exécutif (chacun en ce, et pour ce qui le concerne), dévoyés prostitués, culotte baissée, soumis, dociles et consentants, et en redemandant, encore et toujours, qu'ils soient de DROITE, qu'ils soient de GAUCHE.

MAIS, le cinéma, la mise en scène, les trémolos dans la voix : NON MERCI, monsieur le Chanoine de l'anse Couleuvre !

Mille fois : NON MERCI !

Pour cette seule raison, qu'il n'était nullement nécessaire d'attendre d'être parvenu dépité 25% pour DÉFENDRE ces pères et mères de famille, à qui l'Etat a enlevé le pain de la bouche.

Autrement dit : si vous n'étiez pas parvenu dépité 25%, vous n'auriez à aucun moment défendu le principe de la réintégration de ces personnels soignants ?

Est-ce bien cela que les électeurs 25% qui ont voté pour vous, doivent comprendre ?

Car il semble bien quand même, que c'est ce déni de JUSTICE, ce crime du CHLORDÉCONE qu'il faut COMBATTRE, et faire PLIER l'ETAT devant le NON-LIEU qui se profile, et qui passe par pertes et profits, tous ces MORTS du CHLORDÉCONE : VOICI le travail, la MISSION d'un DÉPUTÉ. D'UN VRAI DÉPUTÉ, digne de cette appellation !!!

Faut-il rappeler à ce dépité 25% que l'Association des maires, utilisée avec intelligence, efficacité, opportunisme POLITIQUE, peut se révéler un outil des plus efficaces pour mobiliser une population, la faire descendre dans la rue, avec à la tête de cette population, tous les maires (revêtus de leur écharpe tricolore) qui seraient en accord avec un tel projet (celui de défendre les intérêts, à la fois des soignants non vaccinés ET des citoyens hospitalisés)...au lieu de laisser la CHIENLIT occuper l'espace public et semer le trouble, le désordre ET la désolation sur son passage, comme ce fût le cas, récemment...

Si cela n'est pas de la démagogie de la part des personnels politiques, il faudra alors lui trouver un nom de baptême...et en sa qualité de Chanoine de l'anse Couleuvre, l'évêque du Prêcheur parait le mieux indiqué pour accomplir cette mission...

D'une manière générale, les personnels politiques, de l'échelon local à l'échelon national, sont des farceurs impuissants (impuissants parce que farceurs, farceurs parce qu'impuissants), prisonniers (y compris MÉLENCHON) du carcan des institutions en vigueur, et dans lesquelles, ils se vautrent GRASSEMENT PAYÉS, trop contents d'en être, trop heureux de pouvoir en profiter, en JOUIR tels des obsédés de la notoriété, satisfaits d'eux-mêmes, avides de saisir au vol, les hochets que le MAITRE leur lance de temps en temps...va chercher, va chercher, ATTRAPPE ! RAPPORTE !...

Aux électeurs 25%, il convient d'attirer leur attention sur le fait qu'un maire qui se fait élire député, est encore plus farceur que les autres, car il ne s'agit que d'une entourloupe et quelle entourloupe ! Le gars passe d'un seul coup à 10.000 euros d'indemnité parlementaire, PAR MOIS ! Multipliez cela par 5 ans, cela fait : 60 mois x 10.000 euros = 600.000 euros !!! On comprend alors pourquoi ils veulent tous être dépité...ne pouvant être ni ministre, encore bien moins président de la république...à moins que ce soit président de la Martinique !!!

Et VOUS, de combien d'euros votre salaire (quand vous avez un salaire !), a t-il AUGMENTÉ ce mois-ci ?

Ne faudrait quand même pas qu'ils nous prennent, qu'ils VOUS prennent pour des CONS...trop longtemps...VOUS ne croyez pas ?

LES ÉLECTEURS FERAIENT BIEN DE RÉFLÉCHIR À CELA, AVANT DE CHANTER SUR LA VOIE PUBLIQUE : " NOU PÉTÉ LOMBA JILO ! "... les soirs de "victoire électorale" à 25% !!!

Vivement la DISSOLUTION de l'Assemblée Nationale !!!

J'adore la rigoladeri.

Rose

29/11/2022 - 13:15

En clair : quand la Mque sera indépendante ("dans le futur, futur sans doute lointain"),il faudra une dictature ( "il nous faudra forcément un Xi Yi-Ping"),pour que les choses marchent bien ("Sinon ce sera la chienlit ! ").....message extrêmement clair classé (évidemment ) dans la rubrique Rigoladeri........le programme est donc très clair !!!!!!!!!.....A bon entendeur .....

Rose et Jean Némar...

Frédéric C.

29/11/2022 - 15:26

...je précise car dans nombre de commentaires destinés à un autre commentateur, on ne sait pas à qui ils s'adressent. /Rose, je ne prétends pas tout connaître ou tout comprendre. Je comprends ce que vous dites quand vous tâclez l'appréciation "Il nous faudra forcément un Xi Ying-Ping", comme si le rédacteur de cette "Rigoladri" devait ici être pris au pied de la lettre. Ça m'a aussi fait réfléchir. Mais vu la ligne éditoriale de FONDAS KRÉYÒL (et précédemment de Fondas Kréyòl), on peut vraiment douter qu'il veuille, dans la perspective d'une Mque indépendante, un régime de ce genre. AU CONTRAIRE, R.Confiant se bat depuis des années pour la liberté de la presse dans la Mque d'aujourd'hui et de demain (liberté inexistante en Chine depuis longtemps). Certains le lui font payer et au prix fort. Donc à mon avis, sa phrase sur le régime chinois est une blague. N'oublions pas le début de la "Rigoladri": l'évocation du bordel généralisé qui est développé en Mque pendant plus d'un an et demi, et les centaines de morts qui auraient pu être évités si les gens s'étaient faits vacciner, ou au moins étaient restés chez eux pendant le couvre-feu, avaient été plus disciplinés... D'ailleurs Confiant prend souvent le cas d'autres pays de la Caraïbe, autonomes ou indépendants, socialiste (Cuba) ou libéraux (Trinidad, Ste-Lucie...) dont la population a respecté le couvre-feu et s'est fait vacciner. Non pas qu'il n'y ait pas eu des résistances, mais ça n'a nullement dérapé vers le "n'importe quoi" qu'on a vu en Mque.. Nul besoin d'un Gvt "à la chinoise" pour se faire obéir par la population.// Jean Némar, je partage dans l'ensemble votre indignation par rapport à des députés qui ne défendent pas les intérêts de la population les ayant élus. Il me semble qu'ils se foutent d'"où ils sortent". Pour être élus ou juste après leur élection, certains se sont livrés à des prises de paroles publiques violant ostensiblement le principe de laïcité, expliquant certains surnoms... Les trémolos dans la voix de Nadeau à l'AssNationale, c'est fatiguant. Outre que c'est vain, on dirait que certains (la plupart ?) de nos députés participent à un vaste THÉÂTRE INSTITUTIONNEL, pour lequel ils sont payés très chers avec nos impôts... Et ils se vautrent dans ce manjékochon de teneur douteuse, satisfaisant leur ego, compensant leurs éventuelles fragilités intimes (névrose ?) sur le compte en banque des contribuables... Là où j'ai du mal à vous suivre, Jean Némar, c'est quand vous dites "Vivement la prochaine dissolution !" En effet, en cas de dissolution, il y aura réélections, avec le même cirque de la part des 2 députés "Péyi-a"... Je sais, c'est dérangeant, car c'est reculer pour mieux sauter... Peut-être d'ici là verra-t-on émerger des petites "pépites" politiques, ayant un vrai bagage et le capitalisant ou examiner les réalités contemporaines, et mettant AVANT TOUT dans leur crédo le sens de l'intérêt général (et tant pis pour leur intérêt particulier et leurs comptes en banque). Il est permis de rêver. De toute façon la dissolution ne pourra pas avoir lieu avant juin, d'après la Constitution. Mais il faudrait que ces femmes et hommes sincères commencent leur campagne au plus vite. S'ils sont élus, alors oui, la dissolution aura servi à quelque chose.

En réponse à Frédéric C.

Jean NEMAR

29/11/2022 - 21:24

Plusieurs points :
1- l'espérance de prochaine dissolution de l'A.N, ne suppose dans mon esprit et à aucun moment, LE miracle réellement démocratique, s'agissant du comportement des "heureux" élus : cet appel à a dissolution, c'est simplement et uniquement pour avoir le PLAISIR, que dis-je, la JOUISSANCE de voir TOMBER les imposteurs du moment, espérant les voir battus...mais bien évidemment, remplacés par d'autres imposteurs, malédiction du système qui les produit et les reproduit d'année en année...mais au moins, la roue aura tourné, et dans ce monde ou je n'attends plus grans chose de l'humain, cela, à cette idée, à cette perspective, m'est consolation...Chacun se console comme il peut, comme il l'entend...
2- l'émergence de "pépites"...à titre personnel, je n'y crois absolument pas...mais chacun reste libre de ses illusions...non sans vous "renvoyer" à J-J ROUSSEAU, lequel soutenait (déjà), que "l'homme nait bon, mais c'est la société qui le corrompt"...Ici, et à mon sens, c'est le système "institutionnel démocratique" qui corrompt, lequel n'est rien d'autre, tout compte fait, qu'une forme de "société"...
3- les dépités "Péyi-a", n'ont pas le monopole du cirque, même s'il sont plus "voyants". A mon sens, ce n'est pas le "cirque" qui est condamnable en soi. Ce qui est condamnable, ce sont deux choses : a) leur impuisance collective que tous collectivement sont INCAPABLES de dépasser, en vue de s'IMPOSER au pouvoir exécutif, lequel IMPOSE sa volonté aux "élus du PEUPLE", matin, midi et soir, à longueur de législature; b) non pas le cirque en tant que tel, MAIS l'absence totale de TALENT : un député MODEM faisait régulièreent son cinéma à l'A.N, et tout le monde RIAIT, en REDEMANDAIT, tellement il était DRÔLE et AMUSANT : il s'appelait Jean LASSALLE. Personnellement, des "artistes" comme lui, ou encore Georges MARCHAIS, manquent terriblement (au delà et en dépit de leur impuissance intrinsèque face à l'Exécutif), à un déroulement plus jubilatoire de l'exercice de la vie démocratique...
Mais ce n'est que mon point de vue...
Cependant, nous serons peut-être d'accord pour dire que les aneries du Benet de Trou au diable (pour ma part, je préfère l'appellation de "Coqueur dans l'ascenseur" ou les interventions du Chanoine de l'Anse Couleuvre, nous couvrent de HONTE et de DÉSHONNEUR, compromettent et rabaissent un peu plus chaque jour le niveau de notre collective estime de soi : ce qui est très grave, du fait de ces "élus"...

LE PEUPLE

Albè

30/11/2022 - 09:58

Frédéric C., le "peuple" martiniquais ne vote dans 90% des cas que pour des incapables, des incultes ou des corrompus et IL N'Y A AUCUNE RAISON QUE CELA CHANGE. Il y a bien sûr, comme dans tout, des exceptions : Césaire, Gratiant, Emile Maurice, Marie-Jeanne etc... Des exceptions qui confirment la règle !

90% .....

Rose

30/11/2022 - 12:04

" le peuple martiniquais ne vote dans 90% des cas que pour des incapables, des incultes ou des corrompus " :la classe politique mqse (conseillers municipaux ,intercommunautaires ,territoriaux ,nationaux etc.....) est donc constituée de corrompus , d' incapables ou d' incultes à 90% (donc en fait PRATIQUEMENT TOUS ) "....Super ceux- ci et leurs électeurs seront ravis de l'apprendre.

90% .....SUITE

Rose

30/11/2022 - 12:14

Les "exceptions" évoquées ne constituant que 0,002 % du total, mais certainement pas les 10% restants.

LISTE NON EXHAUSTIVE

Albè

30/11/2022 - 13:10

Rose, apparemment le mot "etc..." qui suit la courte liste des élus non-corrompus vous est inconnu. Il ne s'agit pas du tout d'une liste exhaustive et on peut y ajouter, s'agissant des anciens politiciens auxquels je fais seulement référence : Cerland (Macouba), Pernock (Le Lorrain), Celma (Le Vauclin) ou encore Félix-Théodose (Saint-Esprit). Donc votre truc de 0,002%...Bref ! Il est vrai qu'"etc." est un terme de nos ancêtres les Latins.

Admettons !!

Rose

30/11/2022 - 13:21

Les élus martiniquais sont donc à 90 % des incapables, des incultes ou des corrompus .Super. Puisque vous aimez les pourcentages ,pourquoi 90 % et pas 80 % ou 70 % ou 60 % .Prière de nous communiquer l'étude statistique impartiale qui le confirme. Merci d'avance

Dommage qu'on ait supprimé…

Albè

30/11/2022 - 14:09

Dommage qu'on ait supprimé les cahiers d'arithmétique à l'école primaire !...Juste 20% d'incompétents-incultes-corrompus. Tous les autres sortent de Polytechnique ou de Harvard et sont blancs comme neige question gestion du pays-Martinique (drôle d'expression quand même !).

Quelques remarques...

Frédéric C.

30/11/2022 - 14:57

Entendons nous bien : quand certains d'entre nous formulent des "taux" (90% d'incapables et/ou de corrompus, les 0,02% d'exceptions évoqués par Rose, etc), ce sont plus des métaphores, des façons de parler, pour dire notre colère... Jean Némar, je comprends mieux votre appel à la dissolution... Quand je parle de "pépites", je veux parler de politiques qui actuellement travaillent dans leur coin, discrètement, travaillent des dossiers, ne font pas de déclarations tonitruantes dans les médias et qui un beau matin... peuvent émerger au grand jour, pour essayer de CONSTRUIRE quelque chose de positif pour le pays. Cela s'est déjà produit dans différents pays. Personne ne s'y attendait... Albè a bien fait de rappeler que la Mque en a eu, et sa liste n'était pas exhaustive: Thélus Léro, Léopold Bissol, C.Darsières, A.Régis, S.Fitte-Duval, C.Sylvestre, A.Nicolas, V.Sévère et d'autres en font partie, même si on ne partageait pas leurs idées. Mais ils avaient un "calibre" qu'on ne voit plus guère aujourd'hui. Combien savent que V.Sévère et G.Gratiant (politiquement opposés) ont tous deux participé à l'insurrection de fin juin 1943 pour renverser l'amiral Robert ?... Là où je ne vous suis pas, Albè, c'est quand vous dites "Il n'y a aucune raison que ça change". Parce qu'à ce compte là, ce n'est même plus la peine de réfléchir pour essayer de sortir de la nuit coloniale où nous croupissons encore. Ni d'utiliser le "droit d'alerte" sur la corruption, le réchauffement climatique et l'érosion de nos côtes. Ni de se battre, souvent hors institutions, contre la saloperie du chlordécone et pour que les coupables paient d'une manière ou d'une autre (même si on a pris un sale coup tout récemment). Ne nous battons plus, vautrons dans la vomissure ambiante pour laquelle nous sommes largement autosuffisants (y compris dans l'émigration...). Et enfin, on ne peut pas savoir si demain n'émergeront pas quelques "pépites" susceptibles de nous revitaliser. Là je reviens à Jean Némar : quand je parle de "pépites", c'est encore une métaphore. Je parle de gens qui, encore inconnus du public, bossent actuellement sur les pbs du pays, discrètement, pour essayer de trouver des pistes de solution globale, sans publier d'articles nulle part, mais très cultivés et mûs par des convictions fortes, incorruptibles. Pour la Mque, on peut certes se dire (encore une métaphore bancale!) que "le bois n'existe plus". Soit dit en passant il faudrait essayer de savoir QUAND et POURQUOI sa production a cessé. Mais si on se laisse aller à trop de pessimisme, on est déjà mort! Continuons : allons manifester avec les anti-Vaks en faisant dans la surenchère (j'ai plein d'idées), renforçons le machin du Vauclin. Ça sonne comme batchacaca, à peu près. Laissons-nous aller à répondre sur le même ton à des gens qui nous insultent violemment (ça arrive parfois dans certains commentaires de FK). Abrutissons-nous toujours plus dans l'absorption de substances toxiques borderline, buvons du diesel et de l'alcool à brûler avant d'allumer le briquet, pour le plaisir de transgresser, en montrant - c'est fondamental- nos organes à toutes les caméras, en faisant ça dans toutes les communes, en faisant ça avec des intrusions surprises en pleine session CTM ou au journal TV de Mque la 1ère... Et vive la lobotomie ! Je plaisante, évidemment, mais vous voyez où je veux en venir. Dire "Il n'y a aucune raison que cela change", n'est-ce pas considérer comme ABSOLUMENT CERTAIN ce qui n'est que PROBABLE ? N'est-ce pas s'autodésespérer, au regard d'une réalité effectivement décevante, révoltante et humiliante?

REVER

Albè

30/11/2022 - 18:46

Albè, arrêter de rêver ! Vos pépites ce sont les 9 noirs (sur 11 joueurs) de l'équipe de France de football. Comme disait mon grand-père, grincheux dans l'âme : "Tout ce qui intéresse le Nèg, c'est le bal et la balle !". J'ajouterais : "Pas Polytechnique ou Harvard !".

en réponse à Frédéric C...(suite et fin)

Jean NEMAR

30/11/2022 - 19:45

Quelques observations :

1- incapacité / corruptibilité des élus :
Avancer des pourcentages d'élus incapables ou corrompus, ne me semble pas apporter grand-chose au débat...car nous sommes dans l'incapacité de soutenir des chiffres dignes de crédit, émanant d'enquêtes, d'évaluations ad hoc. Il convient, me semble-t-il, de ne pas avancer ce que l'on n'est pas en mesure de prouver, de démontrer : sont-ils 90%, 60 %, 10 %, 3% ? ...nous n'en savons rien...peut-être même sont-ils 100%, si l'on part du principe que l'élu "honnête" (celui qui ne traficote pas les procédures d'attribution de marchés publics, par exemple), est seulement l'élu qui ne s'est pas fait prendre la main dans le sac ou dans le pot de confitures...donc, il est "honnête"...jusqu'à ce qu'une "affaire" le concernant, ÉCLATE...et fasse ressortir le côté obscur du personnage... En fait, c'est peu comme pour les pédophiles : quand une "affaire" de pédophilie éclate, la population concernée est SIDÉRÉE d'apprendre, de découvrir que le criminel n'était autre que l'évêque du coin, ou le directeur de l'école primaire (un homme si droit, si correct, tellement soucieux de faire progresser ses élèves, ou encore le notaire, quand ce n'est pas le pharmacien ou le médecin de famille, voire le tonton de l'enfant abusé...yen a pour tous les scénarii possibles et imaginables...
S'agissant des élus (locaux ou nationaux), ce sont d'abord et avant tout des humains, ce qui signifie qu'ils sont tous, POTENTIELLEMENT faillibles, corruptibles, tout comme n'importe quel citoyen PEUT également se rendre coupable de graves délits ou crimes.
Pour ma part, ce n'est pas mon premier reproche aux élus : tuer quelqu'un, lui enlever la vie, est certainement plus grave que de détourner des fonds (en général, c'est de l'ordre de 10% du montant du marché considéré), à l'occasion d'une procédure d'attribution de marché public : certains de nos élus en ont fait l'expérience, et certains sont allés en prison pour cela...même s'il est vrai que d'autres en ont réchappé...

2- que peut-on, et que DOIT-ON reprocher aux élus ?
En tout premier lieu, je dirais : le DÉTOURNEMENT de POUVOIR du PEUPLE SOUVERAIN, car une fois l'élection acquise, il n'y a plus de modestie, plus d'humilité dans les rapports (sauf bien entendu, avec leurs paillassons, ceux qui leur servent de carpettes, et qui JOUISSENT littéralement de leur "proximité" avec "l'homme fort" du moment.
Sous le vernis craquelé de la "démocratie", émergent alors, progressivement mais sûrement, de vrais DICTATEURS : c'est MOI le MAIRE...ou mieux ; c'est MOI le PRÉSIDENT !... QUI n'a jamais entendu cette réplique de la bouche d'un type, hier candidat, donc, sans aucun pouvoir, aujourd'hui élu, et qui ne se sent plus pisser...du fait de son élection lui ayant DÉLÉGUÉ ce POUVOIR au nom du PEUPLE SOUVERAIN ?
Autrement dit, l'élection n'est en rien une garantie de fonctionnement réellement démocratique de l'exercice du pouvoir, pour une seule raison : l'ABSENCE de CONTRE-POUVOIRS au sein des dispositifs de gestion et de direction d'une collectivité, locale ou nationale, d'une entité quelconque, d'un ETAT : voyez MACRON : où sont les contre-pouvoirs et que VALENT-ILS RÉELLEMENT, face à lui ?
A partir de ce reproche premier, découlent, par voie de conséquence, tous les autres que celui-ci génère : c'est le reproche MATRICIEL de tous les autres que les populations auront à supporter tout au long d'une mandature...
Le macoutisme, n'est pas le monopole de HAÏTI...

3- est-il possible d'éviter cela ?
OUI, en organisant la population, les populations concernées, à chaque fois que celles-ci le seront, de telle sorte que ce soient ELLES qui prennent les DÉCISIONS, lesquelles seront EXÉCUTÉES par les "Elites" (style Chanoine de l'Anse Couleuvre, ou encore le Coqueur dans l'ascenseur, et / ou, tutti quanti), c'est à dire les EXÉCUTIFS (élus ou nommés) ...car dans le mot "exécutif", il y a le mot EXÉCUTANT.
EXÉCUTANT de quoi ?
EXÉCUTANT de la volonté du PEUPLE, exprimée par le PEUPLE : exit la démocratie représentative...

4- pépites ou pas pépites ?
A titre personnel, et d'aussi loin que je me souvienne, je ne crois pas avoir jamais eu d'idoles, je ne suis membre d'aucun parti politique, je ne crois pas aux "pépites", à l'homme providentiel (ou la femme) ni aux contes de fées.
Qu'il y ait eu des hommes ou des femmes intègres (et il y en aura encore), pour autant, et même si l'on retient leurs patronymes, l'empreinte qu'ils ont pu laisser à la postérité ne peut que s'effacer et disparaitre progressivement dans les sables de l'Histoire : qui aujourd'hui (parmi les citoyens classés "à droite"), se revendiquent du général de Gaulle ?
Qui, parmi les citoyens classés "à gauche", se revendiquent de Mitterrand ?
Qui, parmi les PPM se revendiquent de Césaire (non pas le poète, l'écrivain), mais le politique ?
Qui, dans pas bien longtemps, se revendiquera de MARIE-JEANNE ?
Et une fois que le Coqueur dans l'ascenseur sera "descendu", qui se revendiquera de lui ?
Quant au Chanoine de l'Anse Couleuvre, il n'est même pas certain qu'une messe sera dite le moment venu...
Alors, quant aux "pépites" et si celles-ci doivent éclore un jour, leur consécration en tant que "pépites" ne pourra se faire que par le biais de l'action qu'ils et elles pourront entreprendre, en vue de REMETTRE au PEUPLE SOUVERAIN, le POUVOIR qui est le SIEN, tout en se mettant AU SERVICE de ce PEUPLE SOUVERAIN, dont ils et elles s'engageront à EXÉCUTER et assurer la MISE en OEUVRE des DÉCISIONS de ce PEUPLE SOUVERAIN.

5- dissolution de l'A.N
A proprement parler, je n'appelle pas à cette dissolution, pour la seule raison que je n'ai strictement aucun pouvoir en la matière. Tout au plus, puis-je l'espérer, histoire de me réjouir de la défaite annoncée pour certains et contempler leur gueule d'enterrement à la télé, spectacle JOUISSIF s'il en est : c'est tout ce qu'ils méritent, vu la manière dont ils se foutent de la gueule du PEUPLE...juste retour de bâton...

6- en conclusion
Frédéric C. a évoqué le fait que certains se font violemment insulter sur le site de FK : je tiens à lui rafraichir la mémoire, en lui rappelant que je me suis fait insulter à plusieurs reprises sur ce dit site de FK, jusqu'à me faire traiter d'infantile et d'abruti, quand ce n'est pas la mise en doute de ma courtoisie exprimée dans les échanges que j'ai été amené à développer, à tel ou tel moment...
Bref.
Cela étant, je crois que l'expression "faire peuple" si chère aux uns et aux autres commencera à prendre tournure, lorsque nous serons capables de discuter, d'échanger des arguments, entre nous, sans invectiver qui que ce soit, sous prétexte que nous ne partageons pas ses analyses et autres commentaires, différents des nôtres.
Pour ma part, je ne crois pas à la démocratie représentative TELLE que CELLE-CI FONCTIONNE ACTUELLEMENT, c'est à dire, sans la mise en œuvre de véritables CONTRE-POUVOIRS, non pas sur le PAPIER, mais RÉELLEMENT DOTÉS d'une vraie capacité de contrôle en temps réel, voire de blocage en tant que de besoin, des différents organes de pouvoir, ÉLUS ou NOMMÉS.
Exemple : qui peut croire VRAIMENT que Paul BISMUTH sera condamné pour les faits qui lui sont reprochés ?
En démocratie, le terme "ÉGALITÉ" doit être une réalité, notamment devant la JUSTICE, et non pas un SLOGAN.
En démocratie, les DÉCISIONS doivent partir du bas et s'IMPOSER aux dites "Élites", dont la SEULE MISSION est de les EXÉCUTER et garantir leur MISE en OEUVRE : c'est à partir de ce processus qu'émergeront des "pépites".
Faute de cela, tout ne sera, encore et toujours, que du bla-bla..."démocratique"...

Remarque sur ce débat dans les commentaires...

Frédéric C.

09/12/2023 - 18:10

... Remarque POSITIVE : on a ci-dessus un vrai échange d'idées, réalisé point par point, une VRAIE confrontation d'idées (non factices ou spécieuses), sans invectives ni insultes ni qualifications ordurières. Et ce à propos d'un véritable problème (pas le seul, mais bon, il y a un débat dessus) qui nous tue collectivement. C'est d'autant plus louable que l'un des pseudonymes me semble recouvrir la plume d'une personne ayant un autre pseudo (c'est juste une intuition, d'après peut-être certains "tics d'expression" et une certaine rigueur (parfois, oui! même si délè cette même personne pratique des outrances de langage ou des "petites provocations" flanquant par terre le débat amorcé) dans l'expression écrite. Si tous les échanges de commentaires avaient cette "tenue", ce serait merveilleux. Pas de provoc', pas de noms d'oiseaux, mais DU DÉBAT. Comme si (mètaphore of Cuba) ds 1 match de foot, l'enjeu redevenait "prendre la baballe" et non pas "casser la figure au dribbleur qui tient la baballe, en lui envoyant en plus quelques injures soulageantes" mais peu constructives... Si ma petite personne arrive À PEU PRÈS à prendre sur elle (ou sur lui), n'importe qui peut y arriver. L'essentiel c'est que le DÉBAT SE DÉVELOPPE DANS L'INTÉRÊT DU PAYS, qui en a bien besoin je crois.

OU BIEN SAV...

Albè

10/12/2023 - 08:28

...ni an moune ki ka serré dèyè plisiè pseudonymes adan ribrik "COMMENTAIRES"-tala ! Tek jou sé "Jean Neymar" tel lautt jou sé sussi-sila. Bref...

Albè, ou bien santi sa wou tou...

Frédéric C.

10/12/2023 - 18:26

... mwen pa ka konpwann poutji on gran moun pé fè sa. Nou tout ki la nou ni défo épi kontradiksyon an tèt nou èk an fon tjè nou délé. Man ka twouvé sa tibwen "puéril" (m'pa sa di-y an kréyòl). Fòk asèpté kò nou kon sa, kon nou yé-a. Sé on travay chak Moun sé dwèt fè a lè kò-y menm... Sinon, sé konsidiré isi-a sé on zwèl séré nou ka fè. Mwen pa adan sa. Tout jé sé jé, mè pété tjou makak pa jé!

Connexion utilisateur

Commentaires récents