CTM : VERS UNE LOI CONSTITUTIONNELLE POUR LA CO-OFFICIALISATION DU CRÉOLE ET DU FRANÇAIS ?

Louis Boutrin ("La Tribune des Antilles")

CTM – Plénière du 1er fév. 2024. Adoption d’une délibération relative à un projet de Loi constitutionnelle visant à la co-officialisation de la langue créole et de la langue française en Martinique. Au cours des débats, le Conseiller territorial Louis Boutrin a présenté un amendement en faveur d’une proposition de Loi constitutionnelle afin de consolider la démarche initiée par la majorité de l’Assemblée de Martinique et de porter la question de l’officialisation de notre langue au sein même du Parlement français. Une double initiative qui, sans aucun doute, trouvera un écho favorable auprès des autres députés des Territoires situés en Outre-Mer mais aussi des Corses, Bretons, Occitans, Basques, Alsaciens et qui permettra de relancer le débat sur la ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales.

 

Pour ceux qui en doutaient encore, le combat pour la valorisation de la langue créole ne relève donc pas du seul juridique mais demeure avant tout et d’abord un combat culturel et politique. C’est en tout cas ce qu’il résulte des différents épisodes juridiques et politiques actuels qui trouvent son origine au cœur même de l’Assemblée de Martinique.

JL Alcide

 

Ci-dessous l’intervention du Conseiller du Gran Sanblé Pou Matinik ainsi que son amendement en faveur de cette proposition de Loi constitutionnelle.

 

INTERVENTION

 

Monsieur le Président de l'Assemblée de Martinique,

J'ai bien reçu votre projet de Loi constitutionnelle relatif à la co-officialisation de la langue créole et de la langue française en Martinique et me réjouis d'une telle initiative en faveur de notre langue patrimoniale.

Par cette initiative du PCE vous renforcez la place du Créole comme marqueur identitaire et démontrez - et je cite le rapport :  "qu'il s'agit là d'une question d'importance qui transcende les dimensions linguistiques pour s'ancrer profondément dans l'identité culturelle de la Martinique". 

Aussi, je voterai favorablement pour ce projet de Loi constitutionnelle. 

Cependant, comme vous le soulignez si bien, le cadre juridique actuel nous ramène à l'article 2 de la Constitution qui dispose que "La langue de la République est le français" et ne peut être modifié qu'à l'initiative des membres du PARLEMENT et du Président de la République sur proposition du Premier Ministre (article 89 de la Constitution).

N'ayant aucune garantie quant à la volonté du Premier Ministre de faire aboutir notre initiative en faveur de la langue Créole, je vous propose, conformément à cet article 89, de soumettre également au débat de notre Assemblée d'aujourd'hui une proposition de Loi constitutionnelle qui serait portée par nos parlementaires. 

Par cette double initiative, nous enverrons un signal fort au Premier Ministre qui ne pourrait écarter notre volonté partagée d'une reconnaissance officielle du Créole à la fois symbolique et politique. 

Comptant sur votre intervention pour soumettre cette proposition de Loi constitutionnelle aux élus de l'Assemblée de Martinique réunis en séance plénière en ce 1er février 2024. 

Tjenbé red.

Louis BOUTRIN
Conseiller Territorial
Groupe Gran Sanblé Pou Matinik

 

AMENDEMENT en Faveur d’une

PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE *

 

*Amendement voté à l’unanimité.

(Le Groupe La Martinique Ensemble n’ayant pas pris part au vote).

 

Media / Document
Document

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite