Dire ce que la raison vous dicte, quitte à être mal vu !

   On peut trouver toutes les explications socio-politico-psychologico-historiques que l'on veut pour tenter pour tenter de dédouaner "Pep-la" s'agissant des 73.000 Martiniquais (moins 3.000 Békés et Métros sans doute) qui ont pris la peine de s'habiller, de se coiffer, de se chausser, de prendre le bus ou leur voiture pour se rendre dans un bureau de vote et mettre froidement dans l'urne le bulletin infâme de la dame Le Pen, adepte du "Grand Remplacement" et de la "Remigration" (renvoi des Nègres et des Arabes dans leur brousse et leur bled).

   On peut multiplier les subtilités, couper les cheveux en quatre, parler de vote protestataire et non d'adhésion, invoquer Marx, Lénine, Mao, Fanon et tutti quanti, une chose, une seule est, à mon humble avis, à retenir : des Nègres descendants d'esclaves ont osé voter pour un parti xénophobe et raciste tout à la fois. Car enfin, s'ils considéraient qu'Emanuel Macron est le pire, pourquoi avoir choisi le pire du pire à savoir Le Pen ? Oui, le pire du pire ! Car, non, ils n'avaient pas à choisir entre la peste et le choléra comme le répètent à satiété les dédouaneurs de "Pep-la". Si l'on veut rester dans la métaphore médicale, ils avaient à choisir entre la pneumonie (qui peut parfois être mortelle) et le cancer (qui est très souvent mortel). 

   Sinon, ils avaient aussi le choix de rester tranquillement chez eux. Personne ne les a obligés d'aller voter. 

   S'agissant justement de l'abstention, nos dédouanneurs s'en glorifient en faisant remarquer qu'elle a été plus forte que d'habitude. Or, quand on examine les chiffres des cinq dernières élections présidentielles françaises, force est de reconnaître que la hausse de l'abstention de cette année n'est pas si importante que certains veulent bien le dire. Elle n'est en tout cas pas significativement si importante. Elle l'aurait été si 80% des Martiniquais, par exemple, étaient restés chez eux le jour du vote. Se glorifier de cette abstention est tout simplement grotesque ou démagogique pour une raison fort simple et presque jamais soulignée : les Martiniquais votent moins aux élections dites "locales" (municipales, territoriales) qu'à l'élection présidentielle. Oui, il y a quelque chose de grotesque à voir des mal élus (tel maire avec 22% du corps électoral ou tel député avec 28%) se glorifier de la prétendue forte hausse de l'abstention à la présidentielle de 2022. Mais bon, en parfaits électoralistes, ils savent bien que ni Mélenchon ni Le Pen n'auront le moindre député en Martinique aux législatives de juin prochain. Donc, pourquoi accabler "Pep-la", n'est-ce pas ? Pourquoi critiquer son vote pro-Le Pen alors que dans moins de deux mois, il déposera tranquillement dans l'urne les bulletins qui permettront à nos futurs députés d'aller plastronner sur les bancs de l'Assemblée nationale française ? Leur électoralisme viscéral leur interdit d'émettre la moindre critique envers "Pep-la". Vous savez, ces députés antillais qui étaient absents à la conférence de presse, organisée en pleine Assemblée nationale par Louis Boutrin et moi-même, cela en février 2007, afin de dénoncer l'empoisonnement de notre pays par le chlordécone. Ce jour-là, nous n'avions trouvé à nos côtés que les députés écologistes français Corinne Lepage et Alain Lipietz. 

   Sinon, personne, sauf à demi-mot ou au détour d'une phrase, n'évoque la vraie raison de ce vote absolument délirant à savoir le refus de la vaccination contre le covid-19 au motif fallacieux que les vaccins à ARN Messager seraient très dangereux, voire mortels. Or, dans les pays occidentaux, plus de 80% des gens sont vaccinés et jusqu'à la date d'aujourd'hui, on n'a assisté à aucune hécatombe. S'il y eu, par contre, une hécatombe, c'est bien en Martinique avec 900 décès à l'hôpital plus un nombre indéterminé à domicile. Proportionnellement, cela correspondrait à 240.000 morts en France alors que lorsque la pandémie s'est ralentie (grâce à l'immunité collective) dans ce pays, on n'y comptait que 110.000 morts pour leur très grande majorité non-vaccinés ! 

   Plus comique ou plutôt tragi-comique : même Jean-Luc Mélenchon a clamé sur les médias avoir pris "mes trois doses". Oui, le même Mélenchon qui, au premier tour de la présidentielle, est sorti gagnant dans les 34 communes de la Martinique. On n'avait jamais vu aucun parti politique réussir pareil exploit depuis l'abolition de l'esclavage, enfin depuis que les Martiniquais disposent du droit de vote. Jamais ! En parlant de Mélenchon, il a été le premier, il y a une semaine, à alerter sur la transmission de la grippe aviaire à l'être humain (en Chine encore comme pour le covid-19) en dénonçant l'élevage industriel des poulets. Gageons que si par malheur, cela en venait à se transformer en nouvelle pandémie à travers la planète et que Big Pharma se dépêchait de créer un vaccin (Big Pharma, vous savez, cette entreprise satanique qui fabrique, entre autres, le Vicks pour vous déboucher le nez et l'Efferalgan ou l'Ibuprophène quand vous avez des maux de tête), Mélenchon n'hésiterait pas à prendre ses trois doses comme pour le covid. Bref...

   Presqu'aucun éminent intellectuel-sociologue-psychologue-politologue martiniquais n'a eu en tout cas le courage de dénoncer ce rejet imbécile de la vaccination de peur d'être vilipendé puisque, comme chacun le sait, "Pep-la" a toujours raison. Les rares qui osé dire "STOP !" à ce comportement irrationnel et suicidaire se sont immédiatement vus traités de "valets du colonialisme", de "vendus aux Blancs" et autres noms d'oiseaux. Nos dédouaneurs ont même conforté cette irrationalité en laissant dire que le vaccin a été fabriqué pour "tjwé Neg" (tuer les Nègres), en laissant assimiler le covid-19, pourtant apparu en Chine, au chlordécone qui lui est un authentique crime colonial. A ce compte-là, le cyclone Hugo ou l'invasion des sargasses sont aussi la faute du colonialisme ! Laissant raconter que le vaccin a été fabriqué trop vite et que l'ARN Messager est hyper-dangereux alors que n'importe qui peut aller sur Google et voir qu'il a été découvert en 1961 et que les premiers essais thérapeutiques ont eu lieu en Allemagne en 1999. Laissant raconter aussi que les médecins hexagonaux venus en renfort à l'hôpital La Meynard avaient en réalité pour mission de "débrancher les covidés placés en réanimation". Laissant dire...Re-bref !

   Le rôle des intellectuels, sachants, diplômés ou quel que soit le nom qu'on leur attribue est pourtant d'éclairer "pep-la", pas d'approuver ses errements. Quand Aimé Césaire créa le mouvement de la Négritude, c'était pour déraciner dans l'esprit des Martiniquais le refus de la peau noire, le désir de blanchiment et le rejet de l'Afrique. Quand Jean Bernabé créa les Etudes créoles à l'Université des Antilles, c'était pour débarrasser notre esprit du mépris pour la langue créole, des qualificatifs insultants ("patois", "petit-nègre" etc.) à son endroit et pour lui permettre d'atteindre ce qu'il a appelé la "souveraineté scripturale" pour reprendre sa belle expression. Quand Pierre Davidas (le premier à dénoncer le chlordécone, dans les années 80, soit dit en passant) et Garcin Malsa créèrent l'ASSAUPAMAR c'était à la fois pour dénoncer la destruction de nos terres agricoles et de nos mangroves et sensibiliser les Martiniquais à la nécessité urgente de protéger notre minuscule territoire. On pourrait citer cent autres exemples dans d'autres domaines.

   Mais force est de reconnaître que s'agissant du covid, la plupart de nos "sachants" sont soit restés complètement muets soit ont émis des avis qui ne mangeaient pas de pain soit, ce qui est pire, ont conforté l'irrationalité de "pep-la" face au vaccin. Lequel s'est ému du fait que lorsque le Novavax a été proposé aux Martiniquais, vaccin dépourvu d'ARN Messager, les 40.000 doses sont restées sur les bras de nos hôpitaux et nos pharmacies ? Zot pa té lé vaksen épi ARN Messager, yo ka ba zot yonn ki pa ni sa adan'y, mé zot pa lé'y NON PLI !!! Faudrait savoir...

   Répétons-le : quelles qu'en soient les raisons, quel que soit le motif invoqué, un "Neg" n'a pas le droit de déposer un bulletin dans l'urne pour un parti raciste. La seule excuse que, pour ma part, je peux trouver à "Pep-la" et dans ce dernier je ne comptabilise bien évidemment pas le 30% qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté pour lesquels vivre revient à survivre au jour le jour, la seule et unique raison, c'est qu'ils n'ont jamais fait, pour la plupart, l'expérience du racisme au quotidien. Je dis bien : au quotidien. Ce que vivent nos compatriotes émigrés dans l'Hexagone et dont j'ai personnellement l'expérience :  

 

   https://www.potomitan.info/confiant/arabe.php

 

    Et la seule et unique raison pour laquelle je peux trouver une excuse à nos sachants à la bouche fermée di-kon-klou, c'est qu'ils n'ont jamais fait l'expérience de vivre dans un pays du Tiers-Monde comme on disait jadis ou du Sud comme on dit aujourd'hui. Ce qui fait qu'ils croient que les Martiniquais sont le peuple le plus exploité, le plus malheureux, le plus privé de tout droit de la terre entière. Il n'ont pour la plupart fait que passer une semaine de vacances "romantiques" à Barbade ou dix jours de vacances "révolutionnaires" à Cuba.

   Pour ma part, j'ai eu la chance de vivre dans l'Algérie post-indépendance sous le régime du président Houari Boumediene. J'y ai appris que El-Chaab (Pep-la) n'a pas toujours raison.

N.B. Et puis un "intellectuel" n'a pas pour vocation de chercher à tout prix à se faire aimer ou aduler par le peuple. Il a d'abord et avant tout, quitte à se tromper parfois, ce qui est humain, le devoir de dire ce que la raison, sa raison, lui dicte. Quitte à être mal vu !... 

Commentaires

Rêve antillais

Veyative

02/05/2022 - 07:16

Oui, ils auraient pu s'abstenir et ne l'ont pas fait. Tout à leur fureur, rêvant d'éjecter Macron, le RN a été cyniquement choisi. Rêver , espérer , que l'outre mer, plus particulièrement la Martinique fasse la différence avec son petit nombre d'électeurs, même si les sondages étaient quand même assez prometteurs pour le président sortant.
Quant aux politiques jusqu'où va leur compréhension de ceux de ces électeurs qui sont ont eu un vote antivax ? Comprennent ils aussi les actes de violence extrême , voire de barbarie qui ont été perpétrés?

Pep-la

MARNIE

04/05/2022 - 13:42

Monsieur CONFIANT, votre colère est saine, justifiée et salutaire. Mais serez-vous entendu? Les leaders d'opinion (intellectuels, artistes, politiques......) font preuve d'un assourdissant silence, paralysés par la peur de déplaire. Ainsi les charlatans, y compris ceux qui sont issus de l'univers médical s'en donnent à cœur joie. Ils ont l'habitude de regarder cette masse avec condescendance. Ils ne changeront rien. Plus grave encore, des personnalités (de gauche et de droite) qu'on aurait pu imaginer être capables d'intervenir, d'expliquer, d'appuyer la parole de ceux qui ont eu le "courage" (comme vous) de donner leur point de vue se taisent (turbulent silence), se terrent, rasent les murs et laissent maltraiter même des agents de sécurité!!! Nous avons laissé des activistes aigris et revenchards coloniser nos esprits, relayés en cela par certains présentateurs malhonnêtes qui leur servent la soupe sans vergogne
"Peuples de mendiants arrogants" avait dit de nous le poète, nous ne sommes plus que cela......Et tous les autres , notamment nos frères caribéens en sont conscients et nous méprisent un peu plus.
Dans cette boue nauséabonde, la seule consolation sera pour l'écrivain , une source d'inspiration.....

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Visiteurs

  • Visites : 864835
  • Visiteurs : 53096
  • Utilisateurs inscrits : 171
  • Articles publiés : 984
  • Votre IP : 18.205.176.39
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57