Frantz Fanon : "La situation coloniale est telle qu'elle accule le colonisé à apprécier péjorativement et sans nuances tous les apports du colonisateur"

Raphaël CONFIANT

   Certes, la situation de l'Algérie coloniale est fort différente de celle de la Martinique actuelle, ne serait-ce parce que, pour reprendre l'expression d'E. Glissant, le peuple algérien est "atavique" alors que son alter ego martiniquais est "non atavique". Ce mot savant désigne une réalité fort simple : les Algériens étaient chez eux avant la colonisation française alors que les Martiniquais sont le résultat, le produit, de cette même colonisation. 

   Il est évidemment plus difficile pour les "non ataviques" de se libérer de la domination coloniale que les "ataviques".

   Mais, en dépit de cette différence fondamentale, il existe bien des points communs entre les deux situations et nos élus, intellectuels, journalistes et autres faiseurs d'opinion seraient bien inspirés de lire ou relire ce chapitre intitulé "Médecine et colonialisme" figurant dans l'ouvrage Sociologie d'une révolution de Frantz Fanon publié en 1959. Ils y trouveraient des clés pour comprendre le refus du vaccin contre le covid-19 exprimé par une majorité de Martiniquais lequel refus s'est transformé en une sorte de révolte généralisée, les syndicats ayant été débordés par le lumpen. Et d'abord cette clé qui rend caduque les deux explications les plus fréquemment utilisées pour expliquer ledit refus à savoir :

 

   . l'explication française : les Martiniquais ont recours aux pratiques magico-religieuses pour se soigner (notamment le vaudou, déclarent sans rire certains commentateurs).

 

   . l'explication martiniquaise : nous préférons nos rimed-razié (pharmacopée créole) qui ont fait leur preuve depuis des siècles, notamment l'atoumo ("à-tous-maux") et qui ont permis de créer de manière scientifique des remèdes modernes comme le Virapic.

 

   Frantz Fanon, lui, a une toute autre explication et cette dernière semble nettement plus fondée que les deux précédentes :  

   "La situation coloniale est telle, qu'elle accule le colonisé à apprécier péjorativement et sans nuances tous les apports du colonisateur".

   Et d'ajouter :

   "Les statistiques sur les réalisations sanitaires ne sont pas interprétées par l'autochtone comme amélioration dans la lutte contre la maladie mais comme une nouvelle prise en mains du pays par l'occupant."

   Certes, la situation de l'Algérie coloniale est loin, très loin, d'être identique à celle de la Martinique, mais il y a dans l'analyse de Fanon de quoi réfléchir sereinement sur le refus de la vaccination par les Martiniquais. Non, nous ne pratiquons plus le vaudou depuis que le Père Labat et ses sbires en soutane (cf. Nouveau Voyage aux Isles de l'Amérique) détruisaient systématiquement les amulettes et statuettes qu'ils découvraient dans les cases de leurs esclaves africains. L'explication française est fausse ! Non, nous ne préférons pas les rimed-razié aux médicaments européens si l'on en juge par la consommation phénoménale que nous faisons de ces derniers et nous n'avons recours, pour la plupart d'entre nous, à la pharmacopée créole que comme adjuvant ou complément.  L'explication martiniquaise est donc fausse !

   La Martinique n'est ni VAUDOULAND ni ATOUMOLAND.

   L'explication est bien plus simple : tout ce qui est ou semble être imposé par la France est, dans notre inconscient, suspect et cela depuis toujours. Pas seulement depuis que le scandale du chlordécone a été révélé contrairement à ce que racontent en boucle les commentateurs ! Alors, bien sûr, ce refus ne s'exprime pas de manière aussi nette que chez les peuples ataviques dont la langue, la religion, la culture etc... préexistaient à la colonisation. Ce refus est souvent accompagné d'acceptations sans réserve qui sont tellement contradictoires qu'elles désarçonnent : on veut que Miss Martinique devienne Miss France ; on souhaite qu'il y ait le maximum de joueurs antillais chez les Bleus (l'équipe de France de foot) etc... tout en vouant le "Blanc", le "Métro" aux gémonies à la moindre occasion.

   Ces contradictions sont précisément la marque des peuples dominés non ataviques. 

   Ce que Fanon nous dit, c'est que le refus du vaccin n'est pas, en dépit des discours bruyamment délivrés, un refus conscient de la science, mais un refus inconscient de la domination coloniale. Car enfin, on n'a pas besoin d'un doctorat en infectiologie pour comprendre qu'à l'heure actuelle, il n'y a pas d'autre alternative que le vaccin que ce dernier soit à ARN Messager comme dans les pays riches ou classique comme à Cuba, en Chine etc. Le refus du premier, le vaccin Pfizer ou Moderna, est tout à fait compréhensible, mais ne pas exiger l'emploi du second, l'Abdala cubain, par exemple, est complètement aberrant. On n'a pas besoin non plus d'un doctorat en sciences politiques pour comprendre que les dirigeants du monde dit développé ne suicideraient pas leurs propres peuples en les obligeant à prendre un vaccin qui les tuera dans un an, un an et demi ou deux ans. Ceux qui parlent de "Pass NAZItaire" croient-ils vraiment que Macron a décidé de sacrifier 50 millions de Français, ceux qui, sur les 67 millions sont déjà vaccinés ?

    Le problème actuel en Martinique n'est donc ni sanitaire ni social ni syndical ni ethnique etc... Il est tout simplement POLITIQUE. C'est à nos politiques, intellectuels, faiseurs d'opinion et autres de transformer le refus inconscient de la domination coloniale qui s'exprime à travers le refus du vaccin en revendication politique pleine et entière. Il est douteux qu'on y parvienne à travers des "commissions thématiques"...

Media / Document
Image

Commentaires

Visionnaire

Tokyo

30/11/2021 - 12:19

Fanon avait écrit prophétiquement parlant des Mquais et des Antillais dans "L'an V de la Révolution algérienne "justement ,qu'un jour "la France nous flanquerait l'indépendance à coup de pied aux fesses". Nous y sommes presque...

MODERATEUR...

Albè

30/11/2021 - 16:52

Je me demande s'il y a un modérateur sur ce site qui est l'un des rares à permettre la libre expression des lecteurs. En effet, quel rapport entre le commentaire de Tokyo et cet article ? Aucun ! Et cela concerne malheureusement d'autres commentateurs. Or, c'est dommage parce qu'un débat ne peut s'instaurer autour d'un article que si on réagit à ce qu'il dit précisément et pas en éructant telle ou telle chose qui n'a strictement rien à voir avec lui. S'agissant donc du rapport entre médecine et colonisation, peut-être que l'auteur aurait pu préciser que Fanon fut un médecin et un psychiatre (Bac + 12 ou 13) et qu'en tant que scientifique, il sait de quoi il parle. Contrairement à tous ces épidémiologistes auto-proclamés qui sévissent sur les réseaux sociaux ! En effet, je me suis rendu compte qu'autour de moi, nombre de gens ignorent la profession de Fanon et voient à travers lui une sorte de révolutionnaire professionnel. Qui sait, par exemple, qu'il a publié des articles dans des revues de haut niveau spécialisées en psychiatrie ? Très peu de gens.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • L’abstention en hausse en 2022 : Prendre en mains nos affaires pour la faire reculer

    POURCENTAGE

    Albè

    25/11/2022 - 11:34

    Le taux de participation a été de 45% aux dernières élections territoriales et présidentielles ?? Lire la suite

  • L’abstention en hausse en 2022 : Prendre en mains nos affaires pour la faire reculer

    Une inaccessible étoile ?

    OuiNon

    25/11/2022 - 10:01

    Se fondant sur les taux de participation aux élections qu'il estime faibles, l'article propose un Lire la suite

  • Mali: des milliers de personnes protestent à Bamako contre un "blasphème"

    Exact, Albè...

    Frédéric C.

    24/11/2022 - 18:37

    ...à un moment donné, les commentaires ont largement extrapolé la situation décrite par l'article Lire la suite

  • Mali: des milliers de personnes protestent à Bamako contre un "blasphème"

    DECHAINEMENT

    Albè

    24/11/2022 - 15:20

    Curieux tout de même qu'un simple article sur des musulmans maliens qui demandent le respect pour Lire la suite

  • Mali: des milliers de personnes protestent à Bamako contre un "blasphème"

    Rose...

    Frédéric C.

    24/11/2022 - 14:18

    ...votre commentaire me fait mourir de rire, je vais le relire plusieurs fois tellement il est ca Lire la suite

Visiteurs

  • Visites : 1779660
  • Visiteurs : 81245
  • Utilisateurs inscrits : 227
  • Articles publiés : 1725
  • Votre IP : 3.239.75.52
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57