La Palestine, bouleversée et sous le choc, rend hommage à la journaliste Shireen Abu Aqleh

Alors qu’un hommage national poignant a été rendu à Ramallah, ce jeudi matin, à la célèbre journaliste Shireen Abu Aqleh, fauchée hier mortellement par un tir de l’armée israélienne, le doute n’est désormais plus permis quant aux circonstances exactes de sa fin tragique. 

Il a été définitivement balayé par les témoignages probants et autres rapports circonstanciés émanant des journalistes présents sur les lieux au moment du drame, mais aussi de l’organisation israélienne B’Tselem qui a mené son enquête, et d’une vidéo irréfutable, tous aboutissant à une conclusion effroyable : ce sont bien des snipers israéliens qui avaient dans leur viseur la très populaire reporter américano-palestinienne, véritable figure emblématique d’Al Jazeera, dont le dossard de presse ne l’a pas protégée de ses assassins.

Plus grave encore, on parle même d’exécution extra-judiciaire, Shireen Abu Aqleh ayant été abattue d’une balle dans la tête, et son caméraman, actuellement hospitalisé, touché d’une balle dans le dos.

Pendant que la Palestine, sous le choc, pleure sa journaliste lâchement assassinée, l’extrême-droite israélienne, égale à elle-même, se glorifie de ce haut fait d’armes, par la voix d’Itamar Ben Gvir  : « Je soutiens les soldats qui l’ont tuée. Elle les empêchait de faire leur travail par sa présence sur les champs de bataille ». (source Europalestine)

A l’unisson, l’ancien porte-parole de l’armée israélienne, Avi Benayahu a lancé sans le moindre état d’âme : « On peut considérer que Shireen Abu Aqleh a bien été tuée par notre armée. Mais je ne vois pas pourquoi on s’excuserait pour cela ».

Face à de tels aveux accablants, une enquête internationale indépendante n’a même plus lieu d’être !!

Comble de l’odieux, l’armée israélienne a fait une descente fracassante au domicile de la journaliste assassinée, le jour même de son décès, dans le quartier de Beit Hanina à Jérusalem occupée, suscitant l’indignation générale ! (voir vidéo ci-dessous)

Des manifestations à la mémoire de Shireen Abu Aqleh, empreintes de tristesse et de colère, ont eu lieu dans de nombreuses villes de Palestine occupée, comme Jérusalem et Nazareth.

L’irruption scandaleuse des forces israéliennes chez la défunte Shireen Abu Aqleh, le jour même de son assassinat.

 

Connexion utilisateur

Commentaires récents

Visiteurs

  • Visites : 864941
  • Visiteurs : 53104
  • Utilisateurs inscrits : 171
  • Articles publiés : 984
  • Votre IP : 18.205.176.39
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57