Les piètres excuses du Pape aux autochtones du Canada

      Veni, vidi, vici ! comme on dit dans la langue des conquérants. Le Pape est donc arrivé au Canada où il a demandé pardon aux autochtones (Indiens, Métis et Inuits) pour les crimes commis par la colonisation et le rôle (actif) que l'église catholique a joué dans ces abominations. 

     Ca leur fait une belle jambe !

    En effet, aujourd'hui, ces autochtones n'ont de cesse depuis trois décennies de découvrir ces prétendus orphelinats où furent parqués plus de 100.000 enfants "indigènes" dans le but de leur arracher à leurs parents et de les acculturer au monde blanc et chrétien. Sans même parler de ces cimetières où ces enfants, victimes d'atrocités, furent ensevelis sans même en informer leurs parents.

    Aujourd'hui, si les autochtones ont obtenu la rétrocession de quelques territoires où ils peuvent s'administrer de manière plus ou moins autonome, ils restent les véritables parias d'une société canadienne (anglophone et francophone) qui s'est constituée sur leur dos. Par la violence et la christianisation forcée.

   Les Noirs arrachés d'Afrique et transbordés deux siècles et demi durant aux Antilles et sur le continent américain ont subi exactement la même chose et quand on voit en Martinique, un député participer à une messe d'action de grâce pour remercier Jésus-Christ de l'avoir fait élire, il y a de quoi être partagé entre indignation et éclat de rire (jaune)...

Commentaires

Piètre ?

OuiNon

27/07/2022 - 15:07

Au sujet de l'esclavage aux Antilles françaises, à la mise en œuvre duquel l'Église catholique a participé, Monseigneur Macaire a déclaré : "Le Code noir, ce n’est pas le pape, c’est Louis XIV et son ministre Colbert ! C’est l’État français qui doit demander pardon, pas l’Église".
Au Canada, c'est le Gouvernement fédéral qui est à l'origine de la scolarisation forcée des enfants des "Premières Nations". L'Église catholique a participé à la mise en œuvre de cette mesure, en créant des établissements d'enseignement, financés par le Gouvernement. Les Églises anglicanes, méthodistes et presbytériennes firent de même.
Le pape aurait pu dire que la "loi sur les Indiens", c'était le Gouvernement du Canada ! Et donc que c'est l’État canadien qui doit demander pardon, pas l’Église.
Toutefois, le pape n'est pas dominicain, il est jésuite. La pensée binaire lui convient peu. Plutôt que de s'en laver les mains, il a préféré une attitude "pénitentielle", consistant à regretter d'avoir offensé Dieu, avec la volonté de ne plus recommencer.
Moi, qui suis un mécréant, je trouve que pour un vieil homme qui souffre du genou, la pirouette n'est pas si piètre.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Jean-Luc Mélenchon : la Corse c'est la France, Taïwan c'est la Chine, la Martinique c'est la France

    Micro-processeurs.

    OuiNon

    07/08/2022 - 20:32

    Lors de la Seconde guerre mondiale, Tchang Kaï-chek combat le Japon, ce qui lui vaut de faire par Lire la suite

  • Aux "Journées Internationales" de Corte (en Corse), ils étaient tous là sauf les Antillais

    Simplement : pourquoi ?

    OuiNon

    07/08/2022 - 18:22

    Albè :
    Lire la suite

  • Aux "Journées Internationales" de Corte (en Corse), ils étaient tous là sauf les Antillais

    N'IMPORTE QUOI !

    Albè

    07/08/2022 - 17:49

    Vous racontez n'importe quoi ! Lire la suite

  • Passeport mauricien : Vous pouvez vous rendre dans 146 pays sans visa

    Voyages...

    OuiNon

    07/08/2022 - 15:35

    Les Mauriciens qui ont un passeport peuvent se rendre sans visa dans 146 pays.
    Lire la suite

  • Ki manniè bagay-tala posib ?

    Ki mannyè sa posib ? Très simple !!

    Rose

    07/08/2022 - 14:49

    Réponse :les Seychellois ont opté pour le libéralisme et le tourisme ,comme Barbade , les Bahamas Lire la suite

Visiteurs

  • Visites : 1238535
  • Visiteurs : 64403
  • Utilisateurs inscrits : 194
  • Articles publiés : 1329
  • Votre IP : 44.200.30.73
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57