Résultats du Prix "Balisaille" 2023 de la traduction en langue créole

       Traduire "Cahier d'un retour au pays natal" d'Aimé CESAIRE qui l'eût dit ? C'est pourtant à cet exercice particulièrement difficile auquel se sont livrés 22 candidats au Prix de la Traduction en Langue Créole 2023.

        En voici les résultats établis par un jury composé de Martiniquais, d'Haïtiens, de Réunionnais et de Guadeloupéens...

Bourse d’aide à la traduction du « Cahier d’un retour au pays natal »

  Le jury du Prix « Balisaille » de la traduction en créole s’est réuni le 12 mars afin de délibérer sur les 22 textes reçus de Martinique, d’Haïti, de la Guadeloupe et de la Réunion. L’exercice proposé consistait à traduire en créole les trois premiers paragraphes du Cahier d’un retour au pays natal (1939) d’Aimé Césaire.  

    Présidé par Raphaël Confiant (Martinique), le jury était composé de Renaud Gauvain (Haïti), Georges-Henri Léotin (Martinique), Céline Huet (La Réunion), Max Rippon (Guadeloupe), Igo Drané (Emigration), Carole Sidien (La Réunion) et Nelson-Rafaell Madel (Martinique). Il s’est penché sur les différentes propositions de traduction d’un texte difficile car marqué tout à la fois pas une puissante oralité et une littérarité exigeante, chose qui constitue un véritable défi pour une langue en voie d’accession à la souveraineté scripturale comme le créole. A noter que les textes avaient été anonymés par les responsables de l’association BALISAILLE et qu’aucun membre du jury n’appartient à cette dernière.

    Le jury a été agréablement surpris par la haute tenue d’un grand nombre de ces 22 traductions, ce qui est à n’en pas douter le fruit du travail accompli par les défenseurs du créole depuis quatre décennies dans les territoires où cette langue est parlée. Sachant qu’il n’existe ni traduction définitive ni unique, il a couronné les quatre meilleures et attribué une mention à deux autres. Les résultats sont les suivants : 

     . 1er Prix : Isambert Duriveau (Martinique).

     . 2è Prix : Bernard Grondin et Lolita Monga (La Réunion).

     . 3è Prix : Emmanuelle Guezello (La Réunion).

     . 4è Prix : Karine Numa (Martinique).

   Les deux mentions qui ont été attribuées sont les suivantes : 

     . Mention « Créole guadeloupéen » : Alexandra Gadjard Laquitaine.

     . Mention « Créole haïtien » : Edenne Roc.

   Les quatre premiers lauréats seront dotés d’une bourse qui leur permettra de traduire l’intégralité de l’ouvrage d’Aimé Césaire, la date-limite de remise des textes étant fixée au 15 octobre 2023. Contact sera prix avec l’éditeur du Cahier d’un retour au pays natal, Présence Africaine, afin d’envisager soit la publication de ces traductions soit l’achat des droits de traduction en vue d’une publication chez un autre éditeur. Quant aux deux candidats ayant obtenu une mention, l’association BALISAILLE veillera à les accompagner au mieux dans la continuation et la finalisation de leurs traductions respectives.

   Fait à Fort-de-France le 13 mars 2023.

   Le président du jury

   RAPHAËL CONFIANT    

Media / Document
Image
Image
Image

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • "Hé, zut ! Deux jours après la dissolution et Marine m'a toujours pas envoyé...

    Est-il avéré, çad prouvé, que Valls...

    Frédéric C.

    12/06/2024 - 22:51

    ... Lire la suite

  • Olaf Scholtz : "L'attaque du Hamas contre Israël était inhumaine"

    Urbi et Orbi.

    Emile

    12/06/2024 - 11:53

    Les modalités d'existence de mes parents les ont portés vers des idées de droite. Lire la suite

  • L'Eddie Marajo bashing, énième symptôme de notre infantilisme

    L'EMISSION CONTINUE

    Albè

    11/06/2024 - 19:20

    L'émission scandaleusement anti-guadeloupéenne sur cette télé-poubelle martiniquaise continue imp Lire la suite

  • Université des Antilles : un doyen de faculté condamné à 3 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amendes

    Le pb avec ce genre d'article...

    Frédéric C.

    11/06/2024 - 17:24

    ... c'est que personne n'est nommé. Lire la suite

  • Déclaration de Serge Letchimy après les élections européennes

    Virtuosité.

    Emile

    11/06/2024 - 13:58

    Tout d'abord, il faut saluer la virtuosité en français (deuxième langue) de la personne qui a réd Lire la suite