Un ballet ukrainien au Festival Culturel de Fort-de-France

   Le Festival Culturel de Fort-de-France, voulu et mis en œuvre par Aimé Césaire, est une manifestation d'envergure internationale. On peut dire ce que l'on veut du parti du Père de la Négritude, le PPM (Parti Progressiste Martiniquais), il fait partie des deux choses qu'il a réussies avec, dans les années 60-70, l'accueil des populations rurales en quête d'emploi suite à l'effondrement de la "société de plantation" et particulièrement de l'industrie sucrière. 

   De très grands artistes, surtout africains, s'y sont produits et ce festival a grandement contribué à la revalorisation ou plutôt la reconquête de l'identité martiniquaise sans pour autant se refermer sur ce que Césaire appelait, avec un mélange de tendresse et d'ironie, "le plus petit canton de l'univers" autrement dit sa Martinique natale. Si par le passé, il y a eu, comme pour tous les festivals à travers le monde des choix discutables, dans l'ensemble, même les plus farouches adversaires du PPM n'y trouvaient rien à redire. 

   Sauf qu'en ce mois de juillet 2022, la présence d'une délégation étrangère interpelle : celle d'un ballet ukrainien composée d'une soixantaine de danseurs et de musiciens. Loin de nous l'idée de mettre en cause la qualité de ce ballet qui, comme ses alter ego slaves, notamment russes, est indéniable. Ce qui pose problème c'est trois choses :  

 

   __chacun a pu voir à la télévision, le racisme de certains Ukrainiens à l'égard d'étudiants africains inscrits dans les universités de KIev et d'autres grandes villes. Quand l'offensive russe s'est amplifiée et qu'Ukrainiens et étrangers se mirent à fuir en masse vers le pays voisin, la Pologne, ces étudiants africains furent empêchés de monter à bord des bus et des trains. Beaucoup furent insultés, maltraités, traités de migrants ou de clandestins alors qu'ils étaient parfaitement en règle. On n'a pas pourtant pas entendu le président Zelenski s'élever contre ces actes discriminatoires.

 

   __si l'invasion russe constitue de toute évidence une violation du droit international et s'accompagne de destructions massives de villes entières et de leurs populations, cela jusqu'à commettre des crimes de guerre sur lesquels l'ONU enquête, en quoi cela est-il différent de ce qu'Américains et Européens ont fait en Afghanistan, en Syrie ou en Lybie ? En quoi les exactions russes en Ukraine diffèrent-elles de celles dont est coupable Israël en Palestine depuis plus de soixante ans ? Et surtout pourquoi ce deux-poids-deux mesures ? 

 

   __inviter un ballet ukrainien ne revient-il pas à prendre parti dans un conflit qui oppose une Russie qui se vit comme assiégée par l'OTAN laquelle ne cesse de s'élargir à de nouveaux pays depuis l'effondrement de l'Union soviétique ? Certes, Poutine n'est pas un saint mais est-il pire que ce président français qui avait décidé de bombarder la Lybie et d'abattre le régime de son président Mouamar Khadafi ? A la date d'aujourd'hui, la Lybie ne s'en est jamais remise et est à feu et à sang alors même qu'elle n'avait jamais déclaré la guerre à la France.

 

   Nous aimerions donc savoir qui a choisi d'inviter ce ballet ukrainien et qui a financé sa venue ainsi que son séjour. Si ce n'est pas trop demander...

Commentaires

Interventions étrangères :Ukraine =Irak ?

Rose

22/07/2022 - 23:03

On ne peut comparer sérieusement l'invasion russe avec les invasions de la Libye ou d'Irak: les buts de guerre ne sont absolument pas les mêmes ,même si les méthodes (absence de justification juridique ) sont identiques .L'invasion russe a pour objectif d'annexer une partie de l'Ukraine ,de la russifier et de l'intégrer au territoire russe. Les Russes installent des municipalités russifiées ,délivrent des passeports russes à des ex -Ukrainiens ,en déportent des milliers en Sibérie .Rien à voir avec les invasions de Syrie ou d'Irak ou de Libye. Les Américains n'ont jamais voulu faire de l'Irak le 52ème Etat de l'Union ,ni les Français n'ont voulu faire de la Libye la 13ème région ou le 102ème département français ! Ces deux état occidentaux ont voulu abattre des groupes ou des gouvernements hostiles ou considérés comme tels .Il ne s'est agi ni dans un cas ni dans l'autre d' accaparements territoriaux de portions d'Etats souverains. Etablir ce nécessaire distinguo ne signifie bien sûr pas une approbation des interventions occidentales concernées .

Invasion russe et ballet ukrainien

Rose

25/07/2022 - 23:46

Outre la comparaison non pertinente entre invasions récentes dans le monde ,l’article contient des propos et des sous- entendus particulièrement inquiétants.
Inviter un groupe ballet équivaudrait donc à « …. à prendre parti » dans un conflit comme si un simple ballet était une arme de dissuasion massive . Même s’il est probable que la prestation du ballet ukrainien a aussi pour objectif de soutenir l’Ukraine en guerre , rien ne permet de justifier l’expression « …. à prendre parti » qui donne l’impression que qq part cette prestation équivaudrait à une déclaration de guerre à la Russie.
Quand bien même ce serait le cas , en quoi est-ce criminel pour un pays plus faible envahi par son puissant voisin , puissance nucléaire par ailleurs de chercher à populariser sa résistance. Si un jour la Mque indépendante est envahie par un pays plus puissant, les USA par exemple, chose parfaitement possible (qu’on se rappelle l’exemple de la Grenade (1983) je trouverais parfaitement normal que des ballets martiniquais aillent danser à l’étranger pour populariser la résistance mquaise .
. L’article en présentant comme partisane la prestation artistique ukrainienne, semble donc se ranger du côté des Russes pourtant envahisseurs. Cette insistance à présenter la prestation d’un ballet comme un acte foncièrement politique fait penser aux heures sombres pas si lointaines où le moindre fait culturel était perçu par certains régimes comme un acte d’agression politique.
Pour mieux justifier son soutien sous-entendu à la puissance attaquante qu’est la Russie, l’article enfonce d’ailleurs les Ukrainiens en rappelant subrepticement qu’ils ont fait preuve de racisme . Même s’il y a eu effectivement des comportements racistes en Ukraine, en quoi cela devrait-il disqualifier tout soutien à ce pays agressé et partant et à disqualifier la venue du ballet. En aucun cas l’existence d’actes racistes ne saurait faire oublier l’illégitimité de l’invasion de l’Ukraine par la Russie .
Quant à la question complotiste de savoir « qui » a invité le ballet ukrainien comme s’il y avait une stratégie machiavélique de manipulation d’un simple événement culturel , une entente sournoise de personnes mobilisées politiquement pour assurer la défaite de la Russie, elle ne se justifie absolument pas.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Jean-Luc Mélenchon : la Corse c'est la France, Taïwan c'est la Chine, la Martinique c'est la France

    Micro-processeurs.

    OuiNon

    07/08/2022 - 20:32

    Lors de la Seconde guerre mondiale, Tchang Kaï-chek combat le Japon, ce qui lui vaut de faire par Lire la suite

  • Aux "Journées Internationales" de Corte (en Corse), ils étaient tous là sauf les Antillais

    Simplement : pourquoi ?

    OuiNon

    07/08/2022 - 18:22

    Albè :
    Lire la suite

  • Aux "Journées Internationales" de Corte (en Corse), ils étaient tous là sauf les Antillais

    N'IMPORTE QUOI !

    Albè

    07/08/2022 - 17:49

    Vous racontez n'importe quoi ! Lire la suite

  • Passeport mauricien : Vous pouvez vous rendre dans 146 pays sans visa

    Voyages...

    OuiNon

    07/08/2022 - 15:35

    Les Mauriciens qui ont un passeport peuvent se rendre sans visa dans 146 pays.
    Lire la suite

  • Ki manniè bagay-tala posib ?

    Ki mannyè sa posib ? Très simple !!

    Rose

    07/08/2022 - 14:49

    Réponse :les Seychellois ont opté pour le libéralisme et le tourisme ,comme Barbade , les Bahamas Lire la suite

Visiteurs

  • Visites : 1238681
  • Visiteurs : 64411
  • Utilisateurs inscrits : 194
  • Articles publiés : 1329
  • Votre IP : 44.200.30.73
  • Depuis : 01/05/2021 - 18:57