L'Académie du Tourisme des Seychelles récompense les lauréats de la promotion 2023

   Dépourvue de pétrole, de gaz naturel, d'or, de cuivre, de diamant, de manganèse, d'uranium etc..., la République des Seychelles (445km2 soit presque trois fois plus petite que la Martinique et peuplée de 96.000 habitants) fut longtemps 1er pays d'Afrique dans le classement annuel du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement). Ce classement prend en compte l'IDH (Indice de Développement Humain), l'éducation, la santé et le niveau de vie. 

   Désormais la première place est occupée par l'île Maurice, elle aussi pourtant dépourvue de ressources minières. Les Seychelles sont donc deuxième mais pour ces deux îles, il s'agit d'une réussite qui tient avant tout à deux choses : la compétence des élites politiques d'une part et leur incorruptibilité de l'autre. Compétence parce que contrairement à nos élus martiniquais et guadeloupéens, les dirigeants seychellois doivent négocier avec la Banque Mondiale, avec le FMI, avec la CEE etc...Contrairement à ceux-ci, ils doivent veiller à la stabilité de leur monnaie, la roupie (un maire, député ou sénateur antillais, lui, n'en a rien à faire du cours de l'euro). Ils doivent surtout, s'agissant des Seychelles, développer les deux principaux secteurs économiques de leur pays : la pêche thonière (la ZEE ou Zone Economique Exclusive des Seychelles est gigantesque : 1 million 300km2 contre...47.000 pour la Martinique) et le tourisme. Pour tout cela, il faut de la compétence, mais aussi tenir la corruption à distance, l'éliminer totalement étant impossible quel que soit le pays. Or, chez nous, aux Antilles, la corruption règne en maître (népotisme, clientélisme, favoritisme, détournements de fonds etc...) sans que cela dérange grand monde. 

   Dans la vidéo ci-après, on verra la remise des diplômes aux meilleurs étudiants de l'Académie du Tourisme des Seychelles pour l'année 2023. Qu'on ne soit pas étonné de constater que tout le monde, y compris le président de la République, parle créole au cours de la cérémonie car le pays a trois langues officielles : le créole, l'anglais det le français.  

   NB. Pourquoi nos collectivités antillaises n'envoient-ils jamais de délégations aux Seychelles ou à Maurice pour voir comment ces pays se débrouillent ? Parce que nos élus préfèrent aller à Paris ou à Bakou (Azebaïdjan)...

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • "Hé, zut ! Deux jours après la dissolution et Marine m'a toujours pas envoyé...

    Est-il avéré, çad prouvé, que Valls...

    Frédéric C.

    12/06/2024 - 22:51

    ... Lire la suite

  • Olaf Scholtz : "L'attaque du Hamas contre Israël était inhumaine"

    Urbi et Orbi.

    Emile

    12/06/2024 - 11:53

    Les modalités d'existence de mes parents les ont portés vers des idées de droite. Lire la suite

  • L'Eddie Marajo bashing, énième symptôme de notre infantilisme

    L'EMISSION CONTINUE

    Albè

    11/06/2024 - 19:20

    L'émission scandaleusement anti-guadeloupéenne sur cette télé-poubelle martiniquaise continue imp Lire la suite

  • Université des Antilles : un doyen de faculté condamné à 3 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amendes

    Le pb avec ce genre d'article...

    Frédéric C.

    11/06/2024 - 17:24

    ... c'est que personne n'est nommé. Lire la suite

  • Déclaration de Serge Letchimy après les élections européennes

    Virtuosité.

    Emile

    11/06/2024 - 13:58

    Tout d'abord, il faut saluer la virtuosité en français (deuxième langue) de la personne qui a réd Lire la suite