ACURIL (Association of Caribbean Universities, Research and Institutionnal Librairies)

L’association des Bibliothèques Institutionnelles et de Recherches, des Universités de la Caraïbe.

Cette grande conférence des bibliothèques de la Caraïbe s’adresse aux bibliothécaires, archivistes, personnel de musée, spécialistes de l’information et autres exposant qui souhaitent être inspirés, apprendre et progresser. Elle est à sa 51ème édition et elle avait pour thème Gestion du changement et résilience : Actions proactives dans les Bibliothèques, musées et archives de la Caraïbe.

Cette association regroupe des membres personnels (bibliothécaires, archiviste…) mais aussi des associations professionnelles régionales, c’est d’ailleurs à ce titre au nom de l’Association des Bibliothèques Publiques de Martinique (ABPM) que j’aie pu y participer du 5 au 9 juin 2022 à Curaçao.

Rappelons que cette association fut créée en 1969 par le Dr Alma Jordan de l’Université des West Indies à Trinidad and Tobago et Albertina Perez de Rosa de l’Université de Rio Piédras à Porto-Rico est incontestablement celle qui pratique la coopération régionale dans la Caraïbe depuis longtemps par le biais de ses conférences annuelles.

Notons que deux présidentes martiniquaises ont organisé la conférence annuelle en Martinique. Il s’agit de la Présidente Marie-Françoise Bernabé en1986-1987 et de Anique Sylvestre en 2005-2006.

Le Conseil d’administration de l’ABPM sous la présidence de Christine Paschal-Angélique a tenu à ce que notre association participe cette année au congrès de l’Association des Bibliothèques Français (ABF) qui se tenait à Metz, et au congrès d’ACURIL qui se tenait cette année à Curaçao. Les bibliothécaires doivent plus que jamais s’informer sur les évolutions de leur profession dans le monde, et leur environnement celui de la Caraïbe.

Les deux années de pandémie on rudement questionné la profession et opéré de nombreux changements dans notre mode de fonctionnement. Les quatre jours de réflexion ont permis d’entrevoir la mise en place de solutions pour que l’information soit accessible à nos lecteurs et que le livre ce bien culturel si particulier, soit toujours présent au sein des foyers pour l’éducation et l’épanouissement de la population.

Le congrès a bien démontré que dans les pays où les Bibliothèques sont développées, la forte mobilisation dans le cadre de la pandémie afin de permettre à leurs lecteurs de ne pas perdre le contact avec le livre. C’est ainsi que très vite les Bibliothèques de Porto Rico ont numérisé des journaux et des livres pour les mettre à la disposition des lecteurs grâce aux travail considérable de leurs informaticiens.

Le terme de résilience, cher à Boris Cyrulnik, a beaucoup été employé et de nombreuses communications sur le sujet. Les intervenants ont montré comment les personnels de Bibliothèques ont dû apprendre à changer leur manière de travailler. Beaucoup se sont avérés autodidactes créant ainsi une véritable émulation pour casser la routine du fonctionnement habituel.

Le rôle des bibliothèques dans la formation continue s’est avéré capitale et les institutions ont dû revoir leur budget pour adapter leurs collections et permettre l’accès des lecteurs par l’acquisition de nouvelles connections (Foul of books…)

Les bibliothèques de la Caraïbes sont engagées dans le programme de l’UNESCO de l’agenda 2030. Elles s’inscrivent dans une transformation de leur catalogue d’accès et la production de beaucoup de ressources documentaires. Tout cela amène à un développement des collaborations entre institutions. Par ailleurs ces institutions travaillent à ne pas dépendre d’un seul fournisseur. Plusieurs fournisseurs d’accès comme EBSCO, GAL etc… étaient présents sur les stands d’ACURIL.

A l’occasion de ce 51ème congrès les Bibliothécaires de la Caraïbes montrent bien que la coopération régionale n’est que des mots mais la mise en place de vraies relations professionnelles et d’amitiés.

Ce congrès d’ACURIL qui rappelons-le avec pour thème : « GESTION DU CHANGEMENT ET RESILIENCE : ACTIONS PROACTIVESDANS LES BIBLIOTHEQUES, MUSEES ET ARCHIVES qui s’est tenu du 5 au 9 juin 22 a tenu toutes ses promesses et le nouveau président Jamaïcain David A. Drysdale a déjà proposé le prochain thème qui sera « Les opportunités et les défis des bibliothèques, musées et archives de la Caraïbe » dans son pays.

Jude DURANTY

Membre de l’Association des Bibliothèques Publiques de la Martinique (ABPM)

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • Et les presque 40.000 Gazaouis massacrés, ne sont-ils pas "en décomposition" ?

    Crimes de guerre sans limites...

    abdou thiam

    15/07/2024 - 19:51

    Ecoles éventrées ,marchés bombardés ,hopitaux et leurs patients pulvérisés,immeubles atomisés ,or Lire la suite

  • Le PPM et le GRAN SANBLE sont-ils encore légitimes à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ?

    Boxe et politique ?

    MARTIN T@M@R

    13/07/2024 - 10:04

    Autant savoir de quoi on parle : un knock down, c'est le boxeur à terre, ne serait-ce qu'un genou Lire la suite

  • « “Dégage au bled”, “pourriture d’Arabe” : depuis le 9 juin, les racistes n’ont même plus peur de la honte »

    A bas le racisme anti-blancs!!!!!

    abdou thiam

    10/07/2024 - 14:15

    La lutte contre ce racisme doit etre indissociable du pernicieux racisme anti-blancs qui se propa Lire la suite

  • 10 jeunes Renois premiers au concours d'entrée à Polytechnique

    MECHANTE BLAGUE

    Albè

    08/07/2024 - 08:09

    Cet article est une méchante blague, je suppose...

    Lire la suite
  • Martinique : Papa De Gaulle, Papa Mitterrand et Papa Mélenchon

    Réponse à tyler durden

    abdou thiam

    06/07/2024 - 08:25

    L'un des problèmes soutenus dans l'article et que je partage ce n'est pas que les Antillais parti Lire la suite