Créole : se garder de la démagogie populiste

   Tous les peuples du monde, depuis l'avènement de l'humanité, parlent. Mais tous n'écrivent pas ! Ou en tout cas ont mis, au fil des siècles, un temps très long, avant d'accéder à l'écrit. 

   Une première constatation saute aux yeux : aucun peuple sans écriture n'a jamais rayonné au-delà de son cocon originel, de son territoire, quand bien même il était porteur d'une culture remarquable. C'est l'écriture née en Mésopotamie (actuel Irak) qui a facilité les échanges, le commerce, les religions et surtout les sciences. Sur ce dernier point règne une confusion : technologie et science sont confondues dans l'esprit du plus grand nombre. Or, la technologie crée alors que la science découvre ! Tous les peuples, quels qu'ils soient, ont toujours développé des technologies pour pourvoir vivre et survivre. Par exemple, chez nous, aux Antilles, la ratiè ou piège à crabes relève de la technologie. Nul besoin d'écriture pour créer cet outil. A l'inverse, la science n'existe pas sans l'écriture. Même un Einstein ne pourrait résoudre une équation de tête ! 

   La science ne crée pas, elle découvre. Et elle découvre quoi ? Ceci : les lois de la Nature. Césaire se trompe quand il écrit que les "architectes aux yeux bleus" ont "inventé l'électricité". Maxwell, le "père" de l'électromagnétisme, au 19è siècle, n'a pas "inventé" l'électricité, pas plus qu'avant lui Newton n'avait inventé la gravitation. Sans écriture, il est impossible de découvrir les lois de la Nature et donc d'arriver à des technologies sophistiquées, ces dernières étant à distinguer radicalement des technologies populaires évoquées en début d'article qui existent depuis que le monde est monde.

   Autre constatation : tous les peuples sans écriture ont été dominés, asservis, colonisés et aujourd'hui, en plein 21è siècle, ils demeurent marginalisés. D'où l'accent mis dans ce que l'on nommait autrefois le Tiers-Monde sur les campagnes d'alphabétisation. A la fois dans la langue de l'ancien colonisateur et dans les langues locales. Personne de sensé de nos jours ne fait l'éloge de la seule oralité. Tout le monde sait qu'une langue qui n'accède pas à la "souveraineté scripturale" (Jean Bernabé) est condamnée à terme, vouée à la disparition.

   Tout le monde le sait sauf, apparemment, en Martinique.

   Ainsi, à l'occasion du débat sur la proposition de co-officialité du créole et du français qui s'est déroulée l'autre jour à l'Assemblée de Martinique, on a pu entendre des conseillers territoriaux sombrer dans la plus risible des démagogies populistes. Loin, en effet, de louer les efforts de ceux et celles qui, depuis un demi-siècle, travaillent d'arrache-pied pour faire du créole une langue écrite de plein exercice, une langue moderne donc, une langue capable d'accéder à la science notamment, ils ont fait l'éloge de ceux qui... parlent le créole, qui le chantent, qui le content ou le slament etc... Cela a un nom : la démagogie populiste la plus crasse. Et surtout la malhonnêteté intellectuelle car ils savent fort bien que sans allemand écrit, il n'y aurait pas eu de Karl Marx, sans russe écrit, il n'y aurait pas eu de Lénine et de Trotsky, sans français écrit, il n'y aurait pas eu de Danton, de Zola ou d'Aimé Césaire. 

   En réalité, célébrer avec des trémolos dans la voix la seule oralité est une manière pour ces politiciens de minimiser ou d'invisibiliser l'énorme travail accompli au cours des cinquante dernières années par nos linguistes, sociolinguistes, anthropologues, traducteurs, poètes, dramaturges et romanciers. Il est vrai que tout le travail abattu par ces derniers a été fait sans la moindre aide de nos politiciens. Sinon, le moment est venu pour le créole d'aller plus loin que la poésie, le théâtre, le roman, l'article de journal, le prêche religieux ou l'affiche publicitaire. Beaucoup plus loin !

   Il faut désormais que le créole (écrit forcément) commence à investir les sciences : biologie, physique, mathématiques, sciences économiques, psychologie, informatique, intelligence artificielle etc... On est loin des âneries démago-populistes de certains politiciens habitués à caresser ce qu'ils appellent "le peuple" dans le sens du poil. 

   Voici la direction que devra prendre désormais le créole s'il veut cesser d'être un gadget folklorique : 

 

   . https://fondaskreyol.org/article/yonnde-katjil-asou-fondas-floko-kosmos  

 

   . https://fondaskreyol.org/article/bidim-blo-a-sa-sa-ye-an-vre

 

   . https://fondaskreyol.org/article/lawonn-bel-zanno-se-ki-sa

Commentaires

Merci pour cet article

Karl

30/05/2023 - 06:17

Rien n'a ajouté

QUI EST VISE DANS CET ARTICLE ?

Albè

30/05/2023 - 07:17

Renseignement pris, on me dit que c'est ou ce serait le leader maximo d'un groupuscule affirmant vouloir "libérer la Martinique". Ce serait à mourir de rire si la démagogie populiste dont parle l'article ne conduisait pas inévitablement aux pires dérives. Comme on en a eu par le passé et comme on en a de nos jours dans divers pays du globe.

Connexion utilisateur

Commentaires récents

  • "Hé, zut ! Deux jours après la dissolution et Marine m'a toujours pas envoyé...

    Est-il avéré, çad prouvé, que Valls...

    Frédéric C.

    12/06/2024 - 22:51

    ... Lire la suite

  • Olaf Scholtz : "L'attaque du Hamas contre Israël était inhumaine"

    Urbi et Orbi.

    Emile

    12/06/2024 - 11:53

    Les modalités d'existence de mes parents les ont portés vers des idées de droite. Lire la suite

  • L'Eddie Marajo bashing, énième symptôme de notre infantilisme

    L'EMISSION CONTINUE

    Albè

    11/06/2024 - 19:20

    L'émission scandaleusement anti-guadeloupéenne sur cette télé-poubelle martiniquaise continue imp Lire la suite

  • Université des Antilles : un doyen de faculté condamné à 3 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amendes

    Le pb avec ce genre d'article...

    Frédéric C.

    11/06/2024 - 17:24

    ... c'est que personne n'est nommé. Lire la suite

  • Déclaration de Serge Letchimy après les élections européennes

    Virtuosité.

    Emile

    11/06/2024 - 13:58

    Tout d'abord, il faut saluer la virtuosité en français (deuxième langue) de la personne qui a réd Lire la suite